Compte Search Menu

EXPO | Habiter autrement

du 03/10 au 07/11 - PointCulture de Louvain-la-Neuve

Virginie Limbourg06.jpg

publié le

Le quartier de La Baraque à Louvain-la-Neuve et le village des yourtes à Lathuy : deux projets d'habitat léger en Brabant wallon, deux réalités, deux révoltes mis en lumière par les photographies de Virginie Limbourg.

Aujourd'hui, en région wallonne, 15 000 personnes ont fait le choix de l'habitat léger. Une solution qui répond à la crise du logement et à l'envie de vivre sobrement, proche de la nature.
Sous la pression d'associations du droit au logement, une définition de l'habitation légère a récemment été intégrée dans le Code wallon du logement, lui-même devenu dans la foulée Code wallon de l'habitation durable. Signe encourageant. Mais de nombreux freins juridiques persistent et la mobilisation continue pour permettre à l'habitat léger d'être reconnu comme réelle alternative sociale et environnementale.

Habiter, c'est une priorité, une urgence, un besoin, une évidence. Chacun achète, construit, clôture, s'isole. On veut du grand, du beau, du solide. Habiter, cela va de soi. Pas pour tout le monde... — Virginie Limbourg


LA BARAQUE

Au milieu des années 1970, quelques étudiants en architecture investissent un terrain dans le hameau de La Baraque, proche du centre de la nouvelle cité universitaire de Louvain-la-Neuve. Se réappropriant le geste primitif d'occuper une terre vierge et d'auto-construire, ils ont choisi d'habiter autrement. Petites maisons en bois, en verre, en terre-paille, roulottes, bulles : ils se sont installés sous le regard tolérant mais fragile des pouvoirs publics et de l'université.
Aujourd'hui, la désobéissance civile sur le terrain résiste. Ils sont une centaine, posés discrètement mais avec conviction, encerclés par la forte pression urbanistique d'une ville en croissance.

Depuis 2011, Virginie Limbourg sillonne les sentiers du quartier de La Baraque. A travers ses photos et les témoignages récoltés au fil de ses rencontres avec les habitants du quartier, la photographe nous propose un regard citoyen sur cette communauté alternative qui lutte contre la spéculation immobilière et qui revendique de manière pacifique le droit d'habiter autrement.

LATHUY

En parallèle, Virginie Limbourg nous invite à découvrir le village des yourtes autrefois implanté à Lathuy, au coeur du Brabant wallon. Alors que certaines communes tolèrent l'habitat léger en attendant que la législation évolue, d'autres expulsent. Après plusieurs années de vie en communauté, les quelques familles installées dans un verger ont été expulsées et ont dû démonter roulottes et yourtes. Malgré l'accord du propriétaire, le projet ne répondait pas au Code wallon du logement.


A PROPOS DE VIRGINIE LIMBOURG

Formée à l'atelier Contraste à Bruxelles et ensuite à l'atelier Obscura de Frédéric Pauwels, Virginie Limbourg privilégie le reportage à caractère intimiste et humaniste. Elle accompagne régulièrement ses photos de témoignages, offrant un espace de parole aux personnes qu'elle photographie. L'écriture photographique est pour elle un prétexte à la rencontre, au dialogue. Une manière de questionner des choix de vie ou des parcours de vie.

www.virginielimbourg.be

Où et quand

  • 03/10 > 07/11 le Samedi de 10h00 à 14h00 - PointCulture de Louvain-la-Neuve
  • 03/10 > 07/11 du Mardi au Vendredi de 12h00 à 17h00 - PointCulture de Louvain-la-Neuve

Classé dans

En lien