Compte Search Menu

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d’améliorer le contenu de notre site, la réalisation de statistiques de visites, le choix de vos préférences et/ou la gestion de votre compte utilisateur. En savoir plus

Accepter
 

Disponibilité et classement

Contenus et/ou évènements liés

THE PARTY'S OVER
TALK TALK

  • Ref. XT057A
  • EMI, 1982.

 

En quatre albums Talk Talk se distingue comme l'un des phénomènes les plus expéditifs de la pop des années 80. Pas question de rentabiliser des formules ni de s'éterniser sur ses acquis. Le groupe démarre en 1982 avec un disque très new-wave pop à l'instar de toute la vague anglaise de l'époque. The Party's Over ne contient toutefois pas encore les qualités de machine à tubes qui seront l'affaire de It's My Life, disque émancipé sorti en 1984, et dans lequel on décèle une intelligence qui ne cessera de se confirmer. C'est avec The Colour of Spring sorti en 1986, que Talk Talk réalise le disque pivot de ce parcours qui l'amène progressivement sur un terrain impressionniste. Ici les ingrédients pop et la finesse architecturale se confondent dans des morceaux plus FM (Living In Another World, Life's What You Make It) ou éthérés (April 5th, Chameleon Day). Spirit Of Eden avec ses longs silences franchit en 1988 le dernier pas. Celui qui donne à Talk Talk son statut de groupe progressiste culte que seul un chapitre (Laughing Stock en 1991) sépare encore du split définitif, dernière marque d'élégance d'un groupe qui ne s'est jamais retourné sur son passé. HW

 

(En 1981, en engageant Mark Hollis et ses musiciens (sur la seule foi d'une démo enregistrée quelques semaines auparavant), le label EMI a dans l'idée d'en faire la nouvelle sensation synthpop, le dauphin de Duran Duran, dont le premier album est un succès commercial. Colin Thurston, le producteur de la bande à Simon Le Bon, est d'ailleurs mandaté pour superviser l'enregistrement de The Party's Over (1982). Porté par l'imparable tube Talk Talk, ce premier LP est fort bien accueilli en Angleterre. Et malgré des arrangements assez convenus, on décèle déjà le talent de Paul Webb à la basse ainsi que ce timbre vocal exceptionnel, immédiatement identifiable de Mark Hollis. (Magic!))

Écouter les extraits

Interprètes

Pistes

  • 1 Talk talk
  • 2 It's so serious
  • 3 Today
  • 4 The party's over
  • 5 Hate
  • 6 Have you heard the news?
  • 7 Mirror man
  • 8 Another word
  • 9 Candy