Compte Search Menu

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d’améliorer le contenu de notre site, la réalisation de statistiques de visites, le choix de vos préférences et/ou la gestion de votre compte utilisateur. En savoir plus

Accepter
 

Emprunter

ou
{{ media.unnormalized_title })

EVOHÉ BÈGUE
BÉGAYER

  • Ref. XB287A
  • MURAILLES MUSIC, 2024. Enregistrement 2021-2022.

Découvert en 2015 sur cassette puis par une série de concerts fiévreux et enthouiasmants, le jeune groupe Bégayer (grenoblois à la base, mais très nomade, opérant depuis de nombreux points de résidences et d'amitiés) en est presque dix ans plus tard à son troisième LP (dont un partagé avec le musicien bruxellois Antoine Loyer). En écho à cet appel du voyage, du nomadisme et de la rencontre, leur musique métisse joyeusement rock, instruments d'Afrique du Nord, lutherie sauvage, recherches sonores et vocales, etc.

Pour cet album enregistré entre la Sarthe, la Moselle et la Bretagne, le trio est devenu un quartet (voire un quintet) : Loup Uberto (voix, luth, banjo, cornemuse, feedback, objets sonores), Lucas Ravinale (begena, violon, tamburelli, objets sonores, circuit bending) et Alexis Vineïs (batterie, sati, grageb, gardon) sont rejoints par un second batteur, Jean-Philippe Curtelin (batterie, surdo, sati, grageb) et par un sonorisateur, Étienne Foyer, considéré comme faisant partyie intégrante du groupe.

"Chanson française, bruitismes, rumeurs des musiques anciennes et lointaines, instruments faits-mains, radios-transistors modifiés et autres vieux objets électroniques, Bégayer cherche un geste pour les sans-folklores, pour les rejetons de cette culture du manque, enfantée aussi bien par le crépuscule des habitus populaires que par les hurlements bruitistes, par les places publiques des villages comme par le fourmillement des flux numériques, pour un genre inédit de rapsodes-métèques. (...) ‘Évohé bègue' s'achemine vers une composition ouverte et très improvisée, située quelque part entre les patterns de Morton Feldman, les bandes d'orchestres nigérianes Ogene, les supplications post-punk de la no-wave new-yorkaise, l'insolence rieuse des musiques populaires d'Italie du nord, les chants yodels rituels des moines de Java, la poésie contemporaine, les musiques improvisées... " (présentation du duisque sur le site du label Le Saule)

clip pour un des morceaux du disque

portrait du groupe (9') dans la série Territoires de Vincent Moon et Priscilla Telmon

Interprètes

Pistes

  • 1 Aède Bègue
  • 2 Grimpe une pige
  • 3 Bande opaque
  • 4 Agapes bègue
  • 5 Première interprète
  • 6 Lycose battue
  • 7 Fable bègue
  • 8 Seuil d'un bourg
  • 9 Prèche bègue