Compte Search Menu

 

Disponibilité et classement

MOI, BELGIQUE
Olivier APPART - Hugues LANNEAU - Philippe DELPORTE - Bill BINNEMANS - Axel VAN WEYENBERGH

  • Ref. TH6024
  • Produit en 2006, Belgique.
  • Langue FR.

Annie Cordy est la narratrice de ce "feuilleton historique" en sept épisodes qui raconte l'histoire de Belgique, avec ses héros, ses mystères, ses rebondissements... Elle emmène les spectateurs dans un périple palpitant à travers le temps, en s'adressant à eux comme s'ils étaient réunis autour d'elle. Ils peuvent ainsi revisiter, dans un langage clair et accessible, toute l'histoire du pays pour mieux comprendre comment s'est progressivement forgé un "modèle belge", avec ses particularités, ses diversités et ses clivages propres.

 1. "Naissance d'un pays (1813-1848)" - A la suite du Congrès de Vienne (1815), nos provinces passent sous l'autorité de Guillaume d'Orange de Nassau. Après la Révolution de 1830, la Belgique indépendante se dote d'une Constitution et se cherche un roi. Le pays s'équipe des premiers chemins de fer continentaux et Cockerill se développe à vive allure. La Belgique deviendra bientôt la deuxième nation industrielle au monde, après l'Angleterre.

 2. "La démocratie en marche (1848-1894)" - L'industrie wallonne, en pleine innovation, prospère autour de ses charbonnages, de sa métallurgie, de ses verreries. Mais le sort des ouvriers est abominable. L'urbanisation progresse et Léopold II crée l'Etat indépendant du Congo. Parallèlement, mais à petits pas, la démocratie évolue : suffrage universel tempéré par le vote plural, émergence d'une conscience ouvrière et d'un "pilier socialiste". Naissance aussi d'un "sentiment flamand".

3. "De la Belle Epoque à la Grande Guerre (1894-1918)" - L'électricité et l'Art Nouveau changent l'aspect de nos villes. Du Caire à la Chine, en passant par l'empire russe, les capitaux et le savoir-faire belges s'exportent aux quatre coins du monde. L'essor industriel est prodigieux, mais le sort de la classe ouvrière demeure lamentable ; celui des Congolais récolteurs de caoutchouc est pire encore. Survient alors la Grande Guerre : la Belgique tiendra bon dans les tranchées de l'Yser.

4. "Des années folles aux années noires (1918-1939)" - La guerre 14-18 n'a laissé que ruines et désolation. Mais la Belgique va se reconstruire et se doter du suffrage universel (masculin). Après le krach de Wall Street en 1929, le chômage bat à nouveau son plein, les hommes politiques sont décriés, le nationalisme flamand progresse. En 1932, un certain Léon Degrelle fonde l'hebdomadaire "Rex", tandis que, dès l'année suivante, Hitler arrive au pouvoir outre-Rhin. La Deuxième Guerre mondiale éclate quelques années plus tard : la Belgique, pourtant neutre, ne sera pas épargnée.

5. "Guerre et... Paix (1940-1950)" - Après les privations de la guerre, la "Question royale" conduit le pays au bord de l'insurrection et révèle un profond clivage nord/sud. Néanmoins, l'appareil industriel belge est vite relancé et la démocratie fait un pas décisif en 1948 avec le droit de vote accordé aux femmes.

6. "La fin de la "Belgique de papa" (1950-1973)" - L'Expo 58 marque le dernier épisode, à la fois joyeux et insouciant, de la "Belgique de papa". Viennent ensuite "l'indépendance précipitée" du Congo et les grandes grèves de l'hiver 1960. Les "golden sixties" verront aussi la création d'une frontière linguistique et la scission de l'Université catholique de Louvain aux cris de "Walen buiten !". La structure unitaire du pays est ébranlée : il va falloir s'engager dans la voie des réformes institutionnelles.

7. "A la recherche d'une nouvelle identité (1973-2003)" - Depuis 1970, la Belgique, engagée dans la voie des réformes institutionnelles, se cherche une nouvelle identité. Sur le plan économique, la Flandre décolle tandis que la Wallonie peine à se reconvertir. Notre société devient multiculturelle, tandis qu'on assiste, avec effarement, à la percée de l'extrême-droite. Ces années sont également jalonnées par des événements tragiques qui ont durablement marqué les esprits : tueries du Brabant, drame du Heysel, assassinat d'André Cools, affaire Dutroux, etc. La Belgique n'est pas au bout de ses peines.

Bonus : Bêtisier (2'30").

Coffret de 3 DVD - Seuls deux DVD interviennent dans le calcul du tarif de prêt.

Séquences

  • Naissance d'un pays (1813-1848)
  • La démocratie en marche (1848-1894)
  • De la Belle Epoque à la Grande Guerre (1894-1918)
  • Des années folles aux années noires (1918-1939)
  • Guerre et... Paix? (1940-1950)
  • La fin de la "Belgique de papa" (1950-1973)
  • A la recherche d'une nouvelle identité (1973-2003)