Compte Search Menu

 

Disponibilité et classement

Contenus et/ou évènements liés

ALAN LOMAX, THE SONGHUNTER
Rogier KAPPERS

  • Ref. TB4541
  • Produit en 2004, Pays-Bas.
  • DVD ZONE 0,. Langue AN, ES, IT st. FR, AL, NE, AN. Durée : 93'.

Né en 1915, fils du pionnier de la collecte des musiques populaires John Lomax, Alan Lomax a très vite suivi les traces de son père. Il a consacré toute sa vie à la collecte (enregistrement) de musiques traditionnelles - des prisons du sud des États-Unis à la Sicile ou à l'Écosse - et à leur défense, par des articles et des interventions publiques, comme formes-clés d'une culture non-académique ou livresque mais cependant précieuse.

C'est par la lecture de son article "The Saga of the Folksong Hunter" écrit quarante ans auparavant pour la revue Hifi Stereo Revue que commence le documentaire consacré au collecteur de musiques par un de ses admirateurs amstellodamois. C'est la fille d'Alan Lomax qui lui lit son texte. Lomax - qui mourra un an après le tournage de cette scène, en 2002 - peut écouter, comprendre mais, touché par les séquelles d'une hémorragie cérébrale, ne peut plus répondre et à peine réagir. Il ne pourra donc plus, non plus, répondre aux questions du documentariste qui, pour trouver des pistes de réponses, décidera de prendre la route sur les traces de Lomax, vers les lieux-clés de ses enregistrements européens - l'Écosse, les Îles Hébrides, la Galice... - à la rencontre de précieux témoins, collaborateurs, complices ou musiciens enregistrés jadis lors de ces campagnes de collectage musical. Ponctué par les traces sauvées de l'oubli de ces bouleversantes chansons de travail (chansons de foulage de la laine, d'ouvriers carriers, de bergers, de pêcheurs, de mineurs, de prisonniers... ), le film dresse un portrait vibrant de celui qui - comme l'explique la pétillante ethnomusicologue nonagénaire Henrietta Yurchenco "a changé la conception que les Américains avaient de la société en marge de l'élite".