Compte Search Menu

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d’améliorer le contenu de notre site, la réalisation de statistiques de visites, le choix de vos préférences et/ou la gestion de votre compte utilisateur. En savoir plus

Accepter
 

Emprunter

ou
{{ media.unnormalized_title })

19 COURTS MÉTRAGES DE LA NOUVELLE VAGUE
Jean-Pierre MELVILLE - Jacques RIVETTE - Alain RESNAIS - Jean-Luc GODARD - Agnès VARDA - Alain RESNAIS - François TRUFFAUT - Jacques DONIOL-VALCROZE - Maurice PIALAT - François REICHENBACH - Guy GILLES - Jeanne BARBILLON - Jean ROUCH - Chris MARKER - Gisèle BRAUNBERGER

À la fin des années 1950 et au début des années 1960, un producteur visionnaire décide de défendre de jeunes cinéastes talentueux, en rupture avec le cinéma français d'après-guerre. Ce que Les Cahiers du Cinéma appelleront les « jeunes Turcs » créent un cinéma moderne, politique, drôle, radicalement différent. Ils s'appellent François Truffaut, Jean-Luc Godard, Agnès Varda, Alain Resnais, Jacques Rivette... entre autres. Pierre Braunberger, fou de cinéma et iconoclaste, les accompagne dans la production de courts métrages qui vont révolutionner le septième art.

Bonus : « Van Gogh » (Alain Resnais, 1948) et « Guernica » (Alain Resnais et Robert Hessens, 1949) + le livret de 16 pages « Un avant-goût de la Nouvelle Vague » par Éric Le Roy

Séquences

  • 24 heures de la vie d'un clown (Jean-Pierre Melville, 1946)
  • Le coup du berger (Jacques Rivette ,1956)
  • Toute la mémoire du monde (Alain Resnais, 1956)
  • Tous les garçons s'appellent Patrick (Jean-Luc Godard, 1957)
  • Ô saisons, ô chateaux (Agnès Varda, 1958)
  • Charlotte et son jules (Jean-Luc Godard, 1958)
  • Le Chant du styrène (Alain Resnais, 1958)
  • Histoire d' eau (Jean-Luc Godard et François Truffaut, 1958)
  • Les Surmenés (Jacques Doniol-Valcroze, 1958)
  • L' Amour existe (Maurice Pialat, 1960)
  • Janine (Maurice Pialat, 1960)
  • À la mémoire du rock (François Reichenbach, 1962)
  • Le Petit Café (François Reichenbach, 1962)
  • Chanson de gestes (Guy Gilles, 1964)
  • L' Avatar botanique de Mademoiselle Flora (Jeanne Barbillon ,1965)
  • La Goumbé des jeunes noceurs (Jean Rouch, 1965)
  • Les Veuves de quinze ans (Jean Rouch, 1965)
  • La Sixième face du pentagone (Chris Marker et François Reichenbach)
  • La Direction d'acteurs par Jean Renoir (Gisèle Braunberger, 1968)