Compte Search Menu

Vidéo

La Nouvelle Vague, un avant-goût de Mai 68 ? | Analyse de films par Olivier Lecomte

Olivier Lecomte, cinéma, cinéma français, mai 68, Nouvelle Vague

publié le par Manuel Munoz Gil

Anticipant les revendications des étudiants de Mai 68 (ne vit-on pas fleurir sur les murs de la Sorbonne le slogan « Vive Pierrot le fou » ?), la Nouvelle Vague

https://www.pointculture.be/mediatheque/recherche/avancee?intervenant=&titre=&morceau=&motscles=%22NOUVELLE+VAGUE+%28CINEMA%29%22&label=&ref=#main-content

a constitué une véritable prise de pouvoir par la jeunesse d’un milieu devenu très fermé, celui du cinéma français des années 50. Entre 58 et 62, on assiste à une relève générationnelle massive menée, sabre au clair, par les ex-critiques des Cahiers du Cinéma (François Truffaut, Jean-Luc Godard, ClaudeChabrol, Eric Rohmer, Jacques Rivette…). 

Autodidactes, ils vont faire leurs armes dans le court-métrage puis s’imposer au Festival de Cannes.  Malgré leurs différences irréconciliables et leurs jugements parfois péremptoires, ils vont imposer une façon novatrice de faire du cinéma: plus passionnée, plus audacieuse, plus personnelle. Retour sur un mouvement qui continue d’inspirer les réalisateurs aux quatre coins de la planète.



Olivier Lecomte bioLicencié en philosophie, critique pendant vingt ans à (Télé)Moustique, Olivier Lecomte a dirigé le supplément belge du magazine Studio, collaboré à l’émission Télécinéma de La Une et a écrit pour Cinergie, L’événement, Dimanche Matin, Gaël… 

Licencié en philosophie, critique pendant vingt ans à (Télé)Moustique, Olivier Lecomte a dirigé le supplément belge du magazine Studio, collaboré à l’émission Télécinéma de La Une et a écrit pour Cinergie, L’événement, Dimanche Matin, Gaël… Ayant fondé le cours d’analyse de films La Toile filante, il donne actuellement des formations à l’Université des Aînés (UCL), au PointCulture ULB Ixelles, à l’Ichec- Cultures, à l’Espace Delvaux, à l’Espace Senghor… Il anime régulièrement des rencontres publiques avec des cinéastes (Agnès Varda, Bertrand Tavernier, Claude Lelouch, Fernando Arrabal, Tony Gatlif, les frères Dardenne…) et a obtenu en 2005 le Prix de la critique décerné par la Communauté française.

En lien