Compte Search Menu

Playlist

Winter is coming - sélection

Hiver - Playlist collective
Si, pour beaucoup, l’hiver est synonyme de morosité, il est bon de rappeler qu’il est aussi le moment magique où la durée des jours s’inverse, où la sève remonte des racines vers les branches et où l’ardeur sexuelle des animaux se réveille, nous offrant au crépuscule la merveilleuse mélopée du merle et à la nuit tombée, celle, plus crispante sans doute, du matou amoureux.

Sommaire

Quoi qu’il en soit, ne boudez pas l’hiver et suivez-nous dans cette exploration sonore et visuelle d’une saison pas si morte que ça.



Montréal -40°c / Malajube

Le groupe de rock indie québécois aborde ici, en compagnie du chanteur Pierre Lapointe, de manière imagée et absurde la rudesse des hivers montréalais. [IK]


Découvrez treize autres superbes chansons sur l’hiver, de Jacques Brel à Klô Pelgag, en écoutant notre playlist « Diverses chansons d’hiver » !

Winter Sleep / Nuri Bilge Ceylan, 2014


Palme d’or à Cannes en 2014, le film s’inspire librement de nouvelles d’Anton Tchekov et dépeint, sur fond  steppe enneigée, l’isolement et les doutes de ses personnages.  [MA]

Le petit ours gris de la Mauricie / Edgar Bori

D’après l’œuvre de Félix Leclerc, Edgar Bori a monté une pièce musicale pour jeunes enfants contant l’aventure d’un petit ours décidé à affronter l’hiver sans hiberner.  [NR]



Hiver nomade / Manuel von Stürler

Pendant l'hiver 2010-2011, Manuel von Stürler a suivi deux bergers au long de leur transhumance, sur les routes et chemins de la Suisse romande. Cette pratique, qui consiste à engraisser les derniers agneaux de l'année, a pratiquement disparu.  [MR]



L’hiver qui nous tourmente (Isis, Acte IV) / Jean-Baptiste Lully

Parmi les épreuves auxquelles est confrontée Io dans la tragédie lyrique Isis, le froid n’est pas un des moindres. Dans cette scène du froid, Lully laisse s’exprimer le peuple des climats glacés de Scythie dans un chant saccadé imitant le claquement des dents.

L’hiver qui nous tourmente/S’obstine à nous geler:/Nous ne saurions parler/Qu’avec une voix tremblante:/La neige et les glaçons/ Nous donnent de mortels frissons.  [NR]



Nacreous  / Tanya Tagaq 

Inuit d’orgine, la chanteuse Tanya Tagag combine son joik lapon au chant de gorge de Touva de Radik Tyuliush dans un morceau aux sonorités intrigantes et hivernales.  [ASDS]


Steep / Ubisoft

Jeu de sports extrêmes.  Le jeu emmène  l'utilisateur  en pleine montagne pour pratiquer le ski, le parapente, le snowboard ou encore le wingsuit. Cette édition Road to the Olympics reprend le titre original accompagné de son extension officielle centrée sur les jeux olympiques d'hiver 2018 de Pyeongchang. Une bonne occasion de s'adonner aux sports de glisse dans les Alpes et les montagnes de l'Alaska et de l'Asie.  [OL]


Voyage au bout de l'hiver / Anne et Erik Lapied

Anne et Erik Lapied racontent cette passion qui les lie à la faune sauvage des Alpes, cette recherche d'images qui les fait courir la montagne en toutes saisons, même dans les tempêtes ; leurs craintes aussi devant cet hiver d'exception où ils vont recevoir leur plus belle leçon d'humilité.  [MR]


Winter Song / Nico

Parue en 1967 sur l'album Chelsea Girl, cette chanson aux arrangements luxuriants signés Larry Fallon (qui allait un an plus tard réaliser ceux du Astral Weeks de Van Morrison) fut écrite par le co-fondateur du Velvet Underground, John Cale. Sur ce disque Nico s'est sentie quelque peu dépossédée de son œuvre car pas vraiment en accord avec la ligne formelle choisie par le producteur Tom Wilson. L'omniprésence des cordes et de la flûte en lieu et place de la guitare et de la batterie déplurent beaucoup à l'égérie d'Andy Warhol et Lou Reed. Sur ses trois albums suivants, (The Marble Index (1969), Desertshore (1970) et The End (1974) avec la contribution des arrangeurs et producteurs Frazier Mohawk, John Cale (toujours lui) et Joe Boyd, Nico sut parfaitement maitriser la direction musicale qu'elle avait imaginé pour ses chansons. Cela n'empêche pourtant pas l'album Chelsea Girl de déjà marquer durablement les esprits comme en témoigne ce "Winter Song" aux accents celtiques et baroques.  [DM]



Monsieur et Madame Neige / Syrano 

Syrano est l’auteur, le compositeur et l’interprète de cette chanson dont le protagoniste est … un bonhomme de neige ! « C’est beau ».  [NR]




Tricot Machine / Les Peaux de lièvres

« Les peaux de lièvres » est une ballade hivernale qui fait chaud au cœur dans laquelle le duo montréalais Tricot Machine chante à merveille ce feeling parfait qu’ont certains amoureux au début de leur rencontre. Coutumiers des grands froids, Catherine Leduc et Matthieu Beaumont comparent ici les frissons dus au gel à ceux provoqués par l’amour :

Tu as les joues rouges boréales/Tes couettes noires virent au blanc comme l’asphalte/Il tombe des peaux de lièvres sur Montréal

On s’éclipse du party/La neige crisse sous nos pieds/Les flocons dansent doucement dans le vent/Mais c’est pas la faute du temps si je frissonne

Et nos mains se repèrent/Et nos cœurs s’accélèrent/On se dit rien et pourtant on se comprend/Sous les premiers murmures de l’hiver […]

L’expression typiquement québécoise « Il tombe des peaux de lièvres » est employée lorsque les flocons de neige sont si gros qu’ils ressemblent à des peaux de lièvres, elles aussi entièrement blanches en hiver. Elle a remporté récemment le concours de l’expression « la plus savoureuse » du Canada.  [GD]


Découvrez treize autres superbes chansons sur l’hiver, de Jacques Brel à Klô Pelgag, en écoutant notre playlist « Diverses chansons d’hiver » !


Louise en Hiver / Jean-François Laguionie

Nouveau petit chef d’œuvre signé Jean-François Laguionie (« Le tableau », « Gwen, le livre des sables », …), « Louise en hiver » est une petite poésie animée qui évoque le temps qui passe, le crépuscule de la vie et la chasse aux souvenirs.  [MA]



Acc Rider / Antti Paalanen

L’accordéoniste finlandais ne veut plus jouer de mélodies joyeuses et fâché avec son accordéon, il le brûle dans un paysage enneigé. Un morceau à écouter lors des jours sombres de l’hiver pour se laisser emporter par les rythmes.  [ASDS]


Winter / Chris Watson

Après avoir parcouru le monde en quête de lieux et de sons insolites, Chris Watson propose ici un voyage dans le temps, à la recherche du paysage sonore de l’île de Lindisfarne tel qu’il se présentait au VIIème siècle. Partant de ces éléments, Watson a décidé de réaliser un portrait de l’île telle qu’elle était à l’époque de St.Cuthbert, et d’en reconstituer le paysage sonore tel qu’il a pu être vécu jour après jour par les moines. Leur vie était rythmée quotidiennement par l’alternance des tâches domestiques et des activités religieuses, et leur environnement était celui d’une île isolée. Il changeait imperceptiblement au fil des saisons, qui modifiaient le caractère de la mer qui l’entoure et de la faune qui l’habite. Chris Watson a reproduit ces saisons dans les quatre parties de son installation - Winter (l’hiver), Lencten (le printemps), Sumor (l’été) et Haerfest (l’automne) – à travers le chant des oiseaux caractéristiques de chacune, le ressac des marées, le tumulte du vent, réduisant la présence de l’homme au seul son de la clochette qui appelait jadis les moines à la prière à intervalles réguliers. Sa composition fait le lien avec l’amour de St.Cuthbert pour la nature et les oiseaux et tente de reproduire un environnement sonore qui n’a pu qu’influencer, trois siècles plus tard, la vie des moines absorbés dans la réalisation des manuscrits de Lindisfarne.  [BD - pour dmute.net]



Pli selon Pli - Impovisation I - Le vierge, le vivace et le bel aujourd’hui / Pierre Boulez


Un cygne prisonnier de l’étreinte glacée d’un lac gelée est l’évocation symbolique de la stérilité créatrice du poète. Boulez a utilisé plusieurs poèmes de Mallarmé pour constituer son cycle pour soprano et orchestre « Pli selon Pli » (1967-1962). Dans cette deuxième partie, il a conservé strictement la forme initiale du poème. Le traitement syllabique du texte (une note par syllabe) permet sa bonne compréhension.

Le vierge, le vivace et le bel aujourd'hui/Va-t-il nous déchirer avec un coup d'aile ivre/Ce lac dur oublié que hante sous le givre/Le transparent glacier des vols qui n'ont pas fui !  [NR]




Shining / Stanley Kubrick, 1980

Cette célèbre et controversée adaptation du roman de Stephen King par Stanley Kubrick évoque avec force la folie d’un écrivain cloitré en plein hiver avec sa famille dans un luxueux hôtel.  [MA]



L'Hiver / Jehan-Rictus

Laissons conclure Jehan-Rictus (1867-1933) dans la langue du peuple du Paris de son époque:

Merd’ ! V’là l’Hiver et ses dur’tés,/V’là l’ moment de n’ pus s’ mett’ à poils:/V’là qu’ ceuss’ qui tienn’nt la queu’ d’ la poêle/Dans l’ Midi vont s’ carapater !  [NR]




Une playlist collective de PointCulture

coordonnée par Natahalie Ronvaux
et signée Nathalie Droeshaut, Anne-Sophie De Sutter, Nathalie Ronvaux, Guillaume Duthoit, Igor Karagozian, David Mennessier, Benoit Deuxant, Jacques Ledune, Michael Avenia, Marc Roesems, Thierry Moutoy.


 


En lien