Compte Search Menu

Focus

Trois questions à Babylon Trio

babylon trio.jpg

publié le par Benoit Deuxant

Le Babylon Trio joue un mélange de styles contemporains irakiens et arabes , comme le choubi choubi, le dabke, le maqam et les associe à des sonorités hybrides électroniques. Leur premier album «Habibi» présente des chansons sur leur ancienne vie en Irak et leur nouvelle vie à Bruxelles, en Belgique, et sur des sujets tels que la séparation, l'amour, la beauté. Ils seront en concert au PointCulture de Bruxelles.

Les trois musiciens irakiens de Babylon Trio sont arrivés en Belgique en tant que réfugiés des troubles politiques et sociaux en Irak. Arkan Mushtak est le compositeur et le leader du groupe. Il a été formé au clavier et au piano par le maître compositeur irakien Noor Sabah. Il est accompagné de Saif Al-Qaissy (percussions numériques, djarbouka et choeurs) et de la chanteuse Walaa Saad (voix) et est occasionnellement rejoint par Mohammed Algareb (deuxième percussion). Ils se sont établis en tant que musiciens en Belgique, jouant principalement pour la communauté des diasporas d’irakiens, de syriens et d’autres expatriés arabes, avec le projet musical Sijsele Refugee All Stars dans la région de Bruges, puis avec le projet Cinemaximiliaan, avant de se lancer dans l'aventure du Babylon Trio en 2016.

Nous leur avons posé quelques questions:

-Comment vous êtes-vous rencontré ? Et comment est venue l’idée de faire de la musique ensemble?

Nous ne nous étions jamais rencontrés, en Irak, avant de venir en Belgique, et pourtant nous venons tous de la même ville, de Baghdad. Nous étions déjà musiciens là-bas. Nous nous sommes connus en 2015 et nous avons commencé à faire de la musique ensemble, avec l'aide de Seb et Dian du label Rebel Up! Nous partageons le même amour de la musique et nous avons eu l'idée de monter ce trio.

-Pouvez-vous décrire votre musique ? Est-elle typiquement irakienne ou a-t-elle été influencée par votre séjour ici ?

Notre style c’est d'abord la musique irakienne, mais aussi la musique arabe classique et moderne, et quelques influences de la musique électronique occidentale.

- Est-ce qu’il y a une différence entre jouer votre musique ici et en Irak (voulez-vous vous adresser à un public irakien ou toucher également le public européen)?

Non, il n'y a pas vraiment une grande différence. Notre but c’est faire découvrir notre musique et notre culture au monde, pas seulement en Irak. Nous voulons toucher de nouveaux publics en Belgique et en Europe.

Le Babylon Trio sera en concert au PointCulture Bruxelles le samedi 12 octobre pour l'ouverture de la saison Migrer.

PointCulture Bruxelles (Rue Royale 145, 1000 Bruxelles)