Compte Search Menu

Critique

Ma vie de Courgette

Ma vie de courgette

Cinéma d'animation, cinéma, Adoption, Enfance, Deuil

publié le par Michaël Avenia

Attention spoiler ! Ma vie de Courgette n’est en rien un film potager. Encore moins un navet. Courgette c’est le surnom d’un petit garçon qui vient de perdre sa maman. Placé dans un foyer pour enfants, il va (ré)apprendre à vivre avec les autres. Et puis il y a Camille aussi,…

Difficile d’aborder certaines thématiques avec les jeunes enfants. Deuil, abandon, sexualité sont des sujets délicats qu’il n’est pas toujours aisé de traiter avec des préadolescents. C’est sans doute là l’une des grandes forces de Ma vie de courgette. Avec beaucoup d’intelligence, sans mièvrerie aucune ce petit film artisanal arrive en à peine une heure à poser un propos facilement assimilable par les enfants de 6-7 ans (ou plus). Sans imposer une quelconque morale de bas étage, le film sera surtout un tremplin pour des échanges avec des adultes, professeurs ou autres.

Adapté du roman Autobiographie d’une Courgette (Gilles Paris, 2000), par ailleurs déjà transposé au petit écran en 2007 (C’est mieux la vie quand on est grand), le film renverse l’image communément reçue en faisant du foyer pour enfants le lieu de quiétude par opposition au monde extérieur où sont vécues les maltraitances. Ici le terme de famille est à prendre au sens très large et ne se réduit pas au traditionnel binôme parents/enfant. Et si rien n’est jamais simple (l’intégration dans un nouveau groupe social, les séparations), les situations ne semblent jamais non plus sans issues.


L’autre grande force du film vient de son esthétique originale et singulière. Animées en stop motion, les marionnettes renient volontairement tout réalisme. De l’aveu du réalisateur, cela permet aux enfants de mieux s’identifier aux personnages. En outre cela donne au film un aspect plus poétique et moins angoissant. Ce qui, au vu des thèmes abordés, a son importance.  

Aussi distrayant qu’utile, Ma vie de Courgette restera une grande réussite tant au niveau formel qu’au niveau thématique. Soigné, concis, brassant plusieurs tonalités et plusieurs sujets avec une même intelligence voici un film qui fera aimer la courgette à toute la famille !


Michaël Avenia


Cet article est extrait de Pic-Sons, la plateforme jeune public de PointCulture. 
Vous pourrez y lire des dizaines d'autres chroniques de médias jeune public (films d'animation, livres-CD, contes lus, etc. )