Compte Search Menu

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d’améliorer le contenu de notre site, la réalisation de statistiques de visites, le choix de vos préférences et/ou la gestion de votre compte utilisateur. En savoir plus

Accepter
Critique

Ateliers urbains #12 - Le Parti du Rêve de Logement

LPRL-dream.jpg
Une curiosité filmique, engagée, inventive, quelquefois drôle, souvent décalée mais toujours en prise avec le réel.

Sommaire

Le film met en scène des personnes qui ont quitté leur ville natale, en Belgique, ou leur pays d’origine. Elles traversent Bruxelles à la recherche d’un toit… mais ne rencontrent que refus et humiliations ou sont quelquefois victimes d’escroqueries… De cette injustice vécue naît l’idée de prendre la démocratie au sérieux en créant leur parti politique pour défendre le droit au logement pour toutes et tous.

LPRL-noragloria.jpg

Nora et Gloria, interprétant l'une une propriétaire escroc, l'autre une locataire victime...

Le processus

Les membres du groupe ALARM sont co-auteurs de ce film mis en scène par Peter Snowdon et tourné avec une petite équipe professionnelle. Les personnages et les dialogues ont été inventés par les membres du groupe ; les personnages sont choisis à l’avance, les dialogues s’improvisent ou se travaillent le jour du tournage. À partir des personnages que les membres du groupe lui ont proposés, Peter Snowdon a imaginé des situations qui pouvaient les faire se rencontrer et a structuré le processus du tournage. Sachant d’où ils partaient (situations très diverses liées aux difficultés de trouver un logement) et où ils arrivaient (la création du Parti du Rêve de Logement), il a fallu relier les deux points en créant une trame narrative cohérente, empruntant le mode du film choral. L’entreprise était loin d’être linéaire ; quelquefois, plusieurs semaines s’écoulaient entre deux tournages pour réunir toutes les personnes disponibles. Il fallait s’adapter, d’autant que certaines personnes participantes vivaient dans la précarité.

Fiction, documentaire ?... ou les deux à la fois ?

L’originalité de ce projet tient d’une part aux formes qu’emprunte le film, mêlant saynètes de fiction (tragi-comiques ou décalées) avec dialogues improvisés devant la caméra et parties identifiées comme documentaires, d’autre part au fait que tous les protagonistes qui témoignent ou « jouent » un rôle, sont en majeure partie des personnes socialement fragilisées venues de tous les horizons : un ex-sans-abri incarne un bourgmestre, un primo-arrivant du « Gondwana », sans papiers, s’entretient avec son avocate – accro aux jeux de hasard ! – spécialisée dans la défense de locataires (en réalité, ce rôle est interprété par une dame qui a vécu plusieurs années dans sa voiture), un ouvrier immigré, père de quatre enfants, est victime d’une propriétaire escroc (et qui s’en félicite dans une fausse interview), etc.

En revisitant régulièrement le scénario de manière collective, dans un processus de création démocratique, et en validant progressivement le montage, l’implication des participant·e·s – pour la plupart en état de fragilité ou de déclassement – est totale. Le résultat est magistral.


Projection du film

Brussels Academy et le Centre Vidéo de Bruxelles (coproducteur du film avec la maison de quartier Bonnevie) proposent de suivre un format mensuel de ciné-conférences « Filmer Bruxelles qui change ». Le film Le Parti du Rêve de Logement sera projeté ce jeudi 24 février 2022 au Centre communautaire maritime (CCM), situé rue Vandenboogaerde 93, à Molenbeek-Saint-Jean.


(1) Le groupe ALARM, né en 2001, est une projet de la maison de quartier Bonnevie (Molenbeek). Il rassemble des personnes rencontrant des problèmes de logement dans la commune de Molenbeek ; ne trouvant aucune solution ni dans le secteur privé ni dans le secteur public, ces personnes, coordonnées par des travailleurs sociaux, se sont réunies pour réfléchir ensemble à leurs problèmes, construire une analyse politique de leurs difficultés, et chercher/trouver des leviers politiques pour résoudre des problèmes qui ne pouvaient pas l’être de manière technique.

Plus d'info sur le site www.bonnevie40.be

Classé dans

En lien