Compte Menu
 

PUNK 45, VOL.7 : LES PUNKS, THE FRENCH CONNECTION
ANTHOLOGIES GENERALES

Disponibilité et classement

  • Ref. X 703Y
  • SOUL JAZZ RECORDS, 2016. Enregistrement 1977-1980.

Punk 45 : The French Connection n'est pas la première compilation dédiée au punk français, loin s'en faut. On se souvient par exemple de la série Des Jeunes Gens Mödernes (deux volumes chez Naïve et Born Bad), de BIPPP ou IVG France intérieure (chez Born Bad, toujours), qui proposaient des survols assez exhaustifs de l'effusion créative indépendante dans les Frances de Giscard et Mitterrand, d'Aubervilliers à Marseille, du rock'n'roll le plus furibard à la pop synthétique la plus avant-gardiste.  Il est tout de même lieu de crier «cocorico» puisque comme l'indique son titre en anglais dans le texte, The French Connection est la première à s'intéresser au punk rock de notre pays de chanson à texte et de variété depuis l'étranger, qui plus est la fière Albion, connue pour mépriser (souvent à bon escient) notre rock depuis que le mot «rock» existe.   Sous-titrée The First Wave of French Punk 1977-80, Punk 45, The French Connection a été échafaudée du tracklisting jusqu'à l'emballage par l'omnipotent Stuart Baker, patron de Soul Jazz, avec la même application et la même ambition scientifique que ses anthologies précédemment consacrées à la bossa-nova, au reggae roots, au funk de la Nouvelle-Orléans, à la salsa new-yorkaise ou au lovers rock londonien (la liste complète demanderait trois paragraphes serrés).  Et ça fait bizarre autant que ça fait plaisir de voir du travail si bien fait par un Anglais : accompagné d'un livret épais bourré d'images inédites, d'un essai de recontextualisation très précis (qui n'oublie pas le rôle central joué par les disquaires, comme Marc Zermati, fondateur du magasin Open Market aux Halles) et d'entretiens pertinents avec Patrick Eudeline, Michel Esteban (fondateur du magazine Rock News et du label Ze Records) ou Eric Debris du groupe Metal Urbain (dont il faut rappeler qu'ils ont été remarqués très tôt en Angleterre grâce à John Peel et au NME), l'album propose surtout une sélection impeccable de fun, de variété et de justesse historique, qui ravira autant les spécialistes équipés de grosse loupe que les néophytes qui veulent une bonne compilation pour s'éclater.  Alors ambition historienne oblige, on y retrouve un bon paquet de groupes maintes fois compilés et réédités par le passé (Marie et les garçons, Asphalt Jungle, Kas Product, Métal Urbain) mais ils partagent le temps d'écoute avec beaucoup de groupes bien moins connus (Calcinator, Dans les WC, Les Olivensteins ou Charles de Goal). Surtout, on apprécie l'intelligence du tracklisting qui ne mise pas tout sur les tubes et les moments de bravoure et supporte aussi, surtout, les écoutes sur la longueur, pourquoi pas répétées, voire obstinées. Même quand on s'y connaît, même quand on est français.  Punk 45 : The French Connection est disponible chez Soul Jazz, en CD et double LP. (Olivier Lamm dans Libération)

Interprètes

Pistes

  • 1 Rien A Dire
  • 2 Sweet Marylin
  • 3 I Wanna Be Your Dog
  • 4 Sally
  • 5 Photo Couleur
  • 6 Planté Comme Un Privé
  • 7 Broken Windows
  • 8 Paris Maquis
  • 9 Kill Me Two Times
  • 10 Mind
  • 11 Salted City
  • 12 Euthanasie
  • 13 Wolf City Blues
  • 14 Hurts And Noises
  • 15 Here Comes My Baby
  • 16 Dans Le Labyrinthe
  • 17 I Don't Wanna Be A Rich
  • 18 A Bout De Souffle
  • 19 Électrifié