Compte Search Menu

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d’améliorer le contenu de notre site, la réalisation de statistiques de visites, le choix de vos préférences et/ou la gestion de votre compte utilisateur. En savoir plus

Accepter
 

Disponibilité et classement

ou

FOSSORA
BJÖRK

  • Ref. XB457X
  • ONE LITTLE INDIAN, 2022. Enregistrement 2021-2022.

Ce dixième album studio de la chanteuse islandaise Björk s'inspire tout autant d'éléments naturels, semblant évoluer dans un monde en pleine mutation écologique, rétrofuturiste et utopique, que de ses propres tentatives, pertinentes et audacieuses, de mélanger de façon presque contre nature certains styles de musiques aux origines formelles et temporelles diverses et variées.

 

Fossora (titre qui désigne un néologisme tiré du terme latin fossor qui signifie "creuser, fouiller", féminisé dans le cas présent par la chanteuse pour qualifier "celle qui creuse") est un disque foisonnant et organique, qui peut passer d'une ambiance cotonneuse et sophistiquée à des soubresauts virevoltants proches des plus belles heures de la culture du clubbing, connectée tant à la forme la plus radicale de la gabber hollandaise des années 1990 (mais ici confrontée à la culture indonésienne), qu'à des sonorités dub, house et techno façonnées sous le mode du réductionnisme le plus absolu.

 

Comme pour chacun de ses albums, Björk sait s'entourer d'une pléiade de collaborateurs.trices issues de scènes musicales très hétéroclites, qui apportent toujours leur savoir-faire dans un décorum hybride qui n'a rien d'artificiel ou de convenu. Il s'agit ici de l'innovateur newyorkais R&B; serpentwithfeet, du producteur espagnol Pablo Díaz-Reixa Díaz (alias El Guincho) mais également du fou furieux duo indonésien Gabber Modus Operandi, ainsi que du sextet de clarinettes Murmuri.

 

Un album qui par moments reste aussi proche de l'intime et d'une tradition musicale islandaise plus ancienne, qui sert ici en filigrane de point d'orgue à un hommage très émouvant à Hildur Rúna Hauksdóttir la maman de Björk qui est décédée en 2018 après une longue maladie. Plusieurs chansons y font référence. La présence aux choeurs du fils ainé de Björk, Sindri mais aussi de sa propre fille Ísadóra Bjarkadóttir Barney renforce encore plus l'intensité de ces compositions qui font de cet album un des points culminants d'une carrière en solo toujours aussi fascinante, surprenante et cohérente. 

(David Mennessier)

Écouter les extraits

Interprètes

Pistes

  • 1 Atopos
  • 2 Ovule
  • 3 Mycelia
  • 4 Sorrowful soil
  • 5 Ancestress
  • 6 Fagurt er í fjörðum
  • 7 Victimhood
  • 8 Allow
  • 9 Fungal city
  • 10 Trölla-gabba
  • 11 Freefall
  • 12 Fossora
  • 13 Her mother's house