Compte Menu
 

STABAT MATER
Antonin DVORAK

Jiri BELOHLÁVEK - Eri NAKAMURA...

Disponibilité et classement

  • Ref. DD9749
  • DECCA, 2017. Enregistrement 2016.

Diapason d'or Juillet-Août 2017

Près de 25 ans après avoir enregistré pour le label Supraphon, Jiri Belohlavek relit le Stabat Mater de Dvorak en compagnie de la Philharmonie Tchèque avant de s'éteindre terrassé par un cancer le 1er juin 2017 à l'âge de 71 ans. Voici un magnifique chant du cygne consacré à une oeuvre poignante écrite par un homme ayant perdu coup sur coup trois de ses enfants en bas-âge. Dvorak compose une première version de l'oeuvre entre le 19 février et le 7 mai 1876 sans pourtant l'orchestrer. Ce n'est qu'entre octobre et le 13 novembre 1877, qu'il  ajoute trois mouvements et orchestre l'ensemble de l'oeuvre qui sera créée le 23 décembre 1880 à Prague. Quittant le texte original du Missel Romain, le compositeur modifie certains passages pour traduire sa propre douleur de père meurtri. L'affliction de Marie au pied de la croix prend ici des dimensions universelles aux accents particulièrement humains, ce que l'interprétation du chef pragois traduit particulièrement bien.

Écouter les extraits

Interprètes

Œuvres

  • Stabat Mater, oratorio pour solistes, choeur et orchestre (version définitive), Op. 58, B 71

Pistes

Disque 1

  • 1 1. "Stabat mater dolorosa"
  • 2 2. "Quis est homo, qui non fleret"
  • 3 3. "Eia mater, fons amoris"
  • 4 4. "Fac ut ardeat cor meum"
  • 5 5. "Tui nati vulnerati"

Disque 2

  • 1 "Fac me vere tecum flere"
  • 2 "Virgo virginum praeclara"
  • 3 "Fac ut portem Christi mortem"
  • 4 "Inflammatus et accensus"
  • 5 "Quando corpus morietur"