Compte Menu
 

LA DESCENTE D'ORPHÉE AUX ENFERS
Marc-Antoine CHARPENTIER

Ronan KHALIL - Cyril AUVITY...

Disponibilité et classement

  • Ref. BC4360
  • GLOSSA, 2018. Enregistrement 2017.

 La Descente d'Orphée aux enfers H. 488 que Marc-Antoine Charpentier écrivit en 1686 pose bien des questions. Trois ans auparavant, il avait composé la cantate Orphée descendant aux enfers H. 471 destinée elle aussi au cercle de sa protectrice Mademoiselle de Guise, au service de laquelle Charpentier resta de 1670 à 1687. Cette nouvelle « descente » se présente sous une forme hybride avec ses deux actes n'ayant pas de liens musicaux organiques entre eux. Il manque tout le moins un acte pour atteindre la forme de la pastorale héroïque et le côté abrupte de la fin fait penser que l'oeuvre originelle ne s'arrêtait pas là.

Il n'en reste pas moins que La Descente d'Orphée aux enfers est un chef d'oeuvre révélant des éléments d'une grande modernité. Ainsi les personnages principaux sont associés à des sonorités instrumentales. Orphée est accompagné de deux violons tant que le personnage évolue dans ce monde et par trois basses de viole dans les Enfers. Eurydice est toujours accompagnée de deux flûtes : une flûte à bec et un traverso. Dans cet enregistrement, Ronan Khalil dirige du clavecin son Ensemble Desmarest tandis que Cyril Auvity incarne cet Orphée en mal d'amour qui s'aventure dans les enfers pour supplier Pluton (Etienne Bazola) de libérer son Eurydice (Céline Scheen), foudroyée à la fleur de l'âge par la morsure d'un serpent. Dans sa quête, Orphée est encouragé par Proserpine l'épouse du maître de l'Hadès (Floriane Hasler).

Écouter les extraits

Interprètes

Œuvres

  • La Descente d'Orphée aux Enfers, opéra de chambre en 2 actes, H 488

Pistes

  • 1 Ouverture 3:02
  • 2 « Inventons mille jeux divers » (Daphné, choeur) & Entrée de Nymphes 2:17
  • 3 « Ruisseau qui dans ce beau séjour » (OEnone, Aréthuze) & Entrée de Nymphes 2:43
  • 4 « Compagnes fidèles » (Euridice) 2:28
  • 5 « Qu'il se croira fortuné » (Choeur, Euridice, OEnone) 1:10
  • 6 « Soutiens moi chère OEnone » (Euridice) & « Qu'ai-je entendu, que vois-je ? »
  • 7 « Ah ! Bergers, c'en est fait » (Orphée, choeur) 3:22
  • 8 Entrée de Nymphes et de Bergers désespérés 1:32
  • 9 « Lâche amant » (Orphée) 0:42
  • 10 « Ne tourne point, mon fils » (Apollon, Orphée) 2:19
  • 11 Choeur « Que d'un frivole espoir » (Orphée), « Juste sujet de pleurs »
  • 12 Prélude & « Affreux tourments » (Ixion, Tantale, Titye) 1:44
  • 13 Prélude & « Cessez, fameux coupables » (Orphée) 2:23
  • 14 « Quelle touchante voix » (Ixion, Tantale, Titye) 2:03
  • 15 « Je ne refuse point ce secours » (Orphée) & « Il n'est rien aux enfers » (Choeur) 2:42
  • 16 Entrée de Fantômes 0:57
  • 17 Prélude & « Que cherche en mon palais » (Pluton) 0:59
  • 18 « Je ne viens point ici » (Orphée) & « Pauvre amant » (Proserpine, choeur) 4:26
  • 19 « Euridice n'est plus » (Orphée) 2:53
  • 20 « Le destin est contraire » (Pluton) & « Ah ! Puisqu'avant le temps » (Proserpine, choeur) 1:33
  • 21 « Tu ne la perdras point, hélas ! » (Orphée) 2:32
  • 22 « Quel charme impérieux » (Pluton) & « Courage Orphée » (Proserpine, choeur) 1:32
  • 23 « Souviens-toi du larcin » (Orphée) 3:55
  • 24 « Je cède, je me rends » (Pluton) & « Amour, brûlant Amour » (Orphée) 2:19
  • 25 « Vous partez donc, Orphée » (Choeur, Ixion, Tantale, Titye) & Entrée de Fantômes 6:13