Compte Search Menu

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d’améliorer le contenu de notre site, la réalisation de statistiques de visites, le choix de vos préférences et/ou la gestion de votre compte utilisateur. En savoir plus

Accepter
 

Disponibilité et classement

LES PLANCHES COURBES
Yves BONNEFOY

  • Ref. HA6456
  • GASTEROPROD, 2001.

Yves Bonnefoy est poète. La première oeuvre du littérateur français, né en 1923 à Tours, fut présentée en 1973 sur support LP. Cette oeuvre intitulée "Du mouvement et de l'immobilité de Douve" fut publiée en 1953. Avec "Planches courbes", édité en 2001, nous pouvons mesurer la progression littéraire du poète. Les textes, souvent courts, sont façonnés de rêves éveillés, d'images-souvenirs ou d'images sensorielles. L'enfant, être en quête de découvertes et d'ouverture sur la vie, occupe dans les poèmes une place de choix. Ouverts sur le champ de l'existence, les poèmes d'Yves Bonnefoy, loin de revêtir un intellectualisme abstrait, effleurent le quotidien dans ses aspirations imaginaires. L'auteur lit lui-même ses textes et sa voix entraîne l'auditeur dans une émotion pénétrante. JMV.

Interprètes

Pistes

  • 1 LA MAISON NATALE: Je m'éveillai
  • 2 Je m'éveillai
  • 3 Je m'éveillai
  • 4 Une autre fois
  • 5 Or, dans le même rêve
  • 6 Je m'éveillai
  • 7 Je me souviens
  • 8 J'ouvre les yeux
  • 9 Et alors un jour vint
  • 10 La vie, alors
  • 11 Et je repars
  • 12 Beauté et vérité
  • 13 Les PLANCHES COURBES: L'homme était grand
  • 14 L'ENCORE AVEUGLE: Les théologiens
  • 15 Dieu
  • 16 L'OR SANS VISAGE: Et d'autres
  • 17 Mais d'autres
  • 18 Ils me parlent
  • 19 LA VOIX LOINTAINES: Je l'écoutais, puis j'ai craint
  • 20 Ou bien je l'entendais
  • 21 Et je l'aimais comme j'aime ce son
  • 22 Et la vie a passé
  • 23 Elle chantait, mais comme se parlant
  • 24 Et nul n'a bu au verre
  • 25 Ne cesse pas, voix dansante
  • 26 Ne cesse pas, voix proche
  • 27 Elle chantait: "Je suis..."
  • 28 Et ombre elle était bien
  • 29 Elle chantait et j'ai eu
  • 30 La PLUIE D'ETE: LES RAINETTES, LE SOIR Rauques étaient les voix
  • 31 Ils s'attardaient, le soir
  • 32 Une pierre
  • 33 Une pierre
  • 34 LA PLUIE D'ETE: Mais le plus cher
  • 35 Et tôt après le ciel
  • 36 Une pierre
  • 37 Une pierre
  • 38 ES CHEMINS: Chemins, ô beaux enfants
  • 39 Et vite il nous menait
  • 40 Cérès aurait bien dû
  • 41 Hier, l'inachevable
  • 42 Une pierre
  • 43 Une pierre
  • 44 QUE CE MONDE DEMEURE: Je redresse une branche
  • 45 Que ce monde demeure
  • 46 Que ce monde demeure
  • 47 Oh, que tant d'évidence
  • 48 Que ce monde demeure
  • 49 Bois, disait celle qui
  • 50 Terre, qui vint à nous
  • 51 Et encore, l'été
  • 52 JETER DES PIERRES: Rouler plus vite
  • 53 Rouler plus loin
  • 54 Jeter des pierres