Compte Search Menu

 
Emprunt non disponible

LES PAYS DU SUD DANS L'ÉCONOMIE MONDIALE
Anne REMICHE-MARTYNOW

  • Ref. TL3310
  • Série DUNIA 2003 - UNE COPRODUCTION DE LA DGCD, émission DUNIA du 2/07/03.

Dunia, le magazine des relations nord-sud pour comprendre la problématique du développement. Chaque émission est construite autour d'un thème et propose une carte blanche à des personnalités reconnues pour leur connaissance du thème abordé.

Un grand nombre de pays du sud participent à l'économie mondiale notamment à travers quelques produits de base tels le sucre, le coton, le café... L'exportation de ces produits est souvent une ressource financière et économique essentielle pour ces pays. Les prix de ces produits fluctuent sur les marchés selon la loi de l'offre et de la demande. Aujourd'hui, plusieurs pays ont de graves problèmes suite à l'effondrement des cours du marché.

1. "L'or blanc broie du noir": Le coton est la principale ressource du Mali. Il fait vivre près d'un tiers de la population. Aujourd'hui, la filière est en crise car le cours du coton a chuté de moitié en raison de la surproduction mondiale. A l'origine de cette situation, les subventions massives dont bénéficient les producteurs de coton américains... En conséquence, des millions de paysans africains sont directement menacés dans leur survie. (G. Jacob, J. Dochamps)

2. "Pierre à fusil": L'importante richesse en minerais du Kivu constitue l'une des principales causes de la guerre qui ravage la région. Le coltan, un minerai rare utilisé dans la fabrication des GSM, a fait l'objet d'un pillage systématique par le Rwanda et ses alliés du Rassemblement congolais pour la Démocratie. Pendant deux ans, son prix a atteint des sommets sur le marché mondial mais les énormes bénéfices n'ont pas profité aux populations. Aujourd'hui, l'effondrement des prix laissent les populations encore plus démunies qu'avant. (G. Jacob, P. Paquay)

3. "Le commerce équitable": Il s'attache à instaurer un partenariat commercial qui offre aux producteurs du Tiers Monde la possibilité d'un développement plus équitable sur les plans économique, social et environnemental. L'organisation indépendante Max Havelaar accorde son label à des produits qui respectent les critères internationaux du commerce équitable. Le fonctionnement de ce type de commerce est abordé à travers l'exemple du café dont la chute des prix a provoqué de graves problèmes sociaux dans les pays du Sud. (A. Remiche-Martynow)

Intervenants

Réalisation :
Production :

Séquences

  • L' or blanc broie du noir
  • Pierre à fusil
  • Le commerce équitable