Compte Search Menu

 

Disponibilité et classement

DEUTSCHLAND IM HERBST / DIE PATRIOTIN
Alexander KLUGE

  • Ref. TH0325
  • Allemagne.
  • DVD ZONE 0,. Langue AL st. FR, AN, ES, RU, CH.
Autres films sur le même média (fiches liées) :

Cette édition réunit deux films réalisé à la fin des années 1970 en Allemagne de l'Ouest ; l'un est un film collectif coréalisé par neuf cinéastes dont Alexander Kluge, l'autre est réalisé uniquement par lui.

 1. "Deutschland im Herbst" ("L'Allemagne en automne") (1977-1978 - 119 min) - En R.F.A., 1977 aura été l'année de la cristallisation de l'affrontement sanglant entre l'État et la R.A.F. (Rote Armee Fraktion, alias "bande à Baader"). Condamnation à la réclusion à perpétuité d'Andreas Baader, Gudrun Ensslin et Jan-Carl Raspe, enlèvement de Hans-Martin Schleyer, le "patron des patrons", détournement du Boeing 737 Majorque-Francfort vers Mogadiscio. La spirale déjà violente et meurtrière s'accélère entre le 13 et le 19 octobre avec la mort d'un des pilotes et de trois pirates de l'air, les morts dans leurs cellules de la prison de haute sécurité de Stammheim de Baader, Ensslin et Raspe suivies de peu de la condamnation et de l'exécution par ses ravisseurs de Schleyer.

Ce film collectif est un cas à part dans l'histoire conjointe du cinéma et de la politique ; le cas presque unique d'un groupe de cinéastes qui décident ensemble de rendre compte en direct et en cinéma - entre documentaire, fiction et film-essai - d'un moment particulièrement troublé de l'histoire de leur pays. Alexander Kluge parvient à donner à ce film collectif et kaléidoscopique une véritable homogénéité par un montage évoquant le climat d'une époque de tension mais aussi par la mise en parallèle avec l'Allemagne des années trente. Le double enterrement du patron des patrons, en ouverture, et des trois terroristes, à la fin, est ainsi le ciment du film dans lequel viennent s'insérer de petites fictions comme celle, mythique, où un Fassbinder hystérique discute de politique avec sa mère ou celle où une adaptation télévisée du mythe de la révolte d'Antigone est refusée par le comité de programmation de la chaîne. À l'arrivée, le film s'impose comme un film impressionnant sur le deuil individuel et collectif et sur les rapports tendus d'une génération de jeunes gens au passé de la génération qui les a précédés (le nazisme et le non-dit qui l'entoure).

Complément : "Nachrichten von den Staufern" ("Nouvelles des Hohenstaufen") (1977 - 22 min), un court métrage d'Alexander Kluge.

 2. "Die Patriotin" (1979 - 117 min) - Gabi, professeur d'histoire, (et personnage de "L'Allemagne en automne"), creuse la terre pour trouver l'histoire de l'Allemagne, et améliorer le programme scolaire. Documentaire, fiction, citations, extraits et aventures de Gabi complotent, dans la virtuosité du montage, pour la construction d'une nouvelle conscience de l'Histoire.

"L'Histoire ne consiste pas en caractères imprimés classés dans les bibliothèques. Le film néglige poliment la tournure malheureuse que revêt l'histoire dans l'enseignement scolaire : cette forme-là est le quotidien de Gabi Teichert. Restent les morts. L'Histoire, c'est eux. Et ils ne sont pas simplement morts. Le genou de Wieland, caporal-chef tombé à Stalingrad, est plus riche de renseignements que tout un ouvrage sur ce sujet. Et de ce point de vue, certains événements de l'histoire allemande prennent un tout autre aspect." - Alexander Kluge

Complément : "Die Menschen, die das Stauferjahr vorbereiten" ("Les personnes qui préparent l'année des Hohenstaufen") (1977 - 39 min), un court mértage d'Alexander Kluge.

Un livret de 8 pages accompagne cette édition : textes d'Alexander Kluge (en allemand et en anglais).

La partie ROM (second DVD) propose le scénario du film Die Patriotin (uniquement en allemand).

Intervenants

Réalisation :