Compte Search Menu

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d’améliorer le contenu de notre site, la réalisation de statistiques de visites, le choix de vos préférences et/ou la gestion de votre compte utilisateur. En savoir plus

Accepter
 

Disponibilité et classement

DÉCRYPTAGE
Jacques TARNERO - Philippe BENSOUSSAN

  • Ref. TQ1851
  • Produit en 2002.
  • Langue FR, AN, HE. Durée :100'.

Choqués par le traitement des différents conflits du Moyen Orient (de la guerre du Liban à la deuxième intifada) dans les médias européens - français en particulier -, deux réalisateurs ont entrepris de monter un document qui soulignerait cette partialité systématiquement anti-israélienne et rééquilibrerait les points de vue. "Ce film n'est pas un documentaire prétendant à la neutralité. Il veut dire une opinion, il veut dire une indignation. (...) En le [= l'Etat d'Israël] présentant comme malfaisant par nature, s'affirme la volonté de délégitimer cet Etat, non pas pour ce qu'il fait mais pour ce qu'il est. Cet acharnement, cette diffamation est une énigme dans l'histoire. Ce film tente de la questionner" (voix off au début du documentaire).

Ce film-pamphlet dévoile une série de documents à propos desquels il entend rétablir la vérité (p.ex. une photo reprise en couverture de "Libération" montrant le visage ensanglanté d'un civil israélien et non palestinien comme la légende pouvait le faire croire) ou qui sèment le doute sur les voeux de paix des dirigeants palestiniens (Yasser Arafat s'offrant un triomphe public à l'annonce de l'échec des négociations de Camp David)...

Mais, à la sortie du film en salles en France, les critiques ont été presque unanimes à souligner la similitude entre les méthodes de "Décryptage" et celles des médias qu'il entendait critiquer: amalgames et omissions, affirmations péremptoires, partis pris militants...