Compte Menu
 

THE HOUSE BY THE RIVER
Fritz LANG

Disponibilité et classement

  • Ref. VH0256
  • Produit en 1950, Etats-Unis d'Amérique.
  • Langue AN st. FR. Durée : 88'.

La fin de l'ère victorienne. Le romancier Stephen Byrne vit dans une villa de style rococo proche d'un fleuve marécageux charriant toutes sortes de débris et d'épaves noirâtres. Il est fréquent que les manuscrits de Byrne lui soient renvoyés par les éditeurs et l'écrivain dissimule ses frustrations sous un charme un peu fuyant et une élégance faussement décontractée. Un soir, en l'absence de sa femme Marjorie, il tente de violer leur servante Emily, et comme elle se débat, il l'étrangle...

Ce petit film au budget modeste entame la dernière période de l'oeuvre américaine de Lang, durant laquelle il atteint les limites extrêmes de son génie. La mise en scène vise ici à serrer au plus près la vérité d'une âme tourmentée. Nul doute que sous son urbanité bourgeoise, Stephen Byrne n'appartienne à la race de M. le Maudit: il y a en lui cette petite dose de perversité, de paranoïa, de mégalomanie, de violence incontrôlée, suffisante pour créer un monstre. À travers ce personnage, Lang affirme une fois de plus sa croyance en la culpabilité de chaque homme. Maîtrisant comme à son habitude le décor, l'atmosphère, la lumière, Lang utilise l'aspect ici claustrophobique et onirique (un onirisme de cauchemar) de ces trois éléments pour acculer le personnage de Byrne à délivrer sa plus intime vérité. [Jacques LOURCELLE, Dictionnaire du cinéma.]

Label WILD SIDE VIDEO, collection LES INTROUVABLES.

Conversation entre Fritz Lang et William Friedkin - Entretiens - Photos - DVD-ROM.

Intervenants

Avec la participation de :
Réalisation :
Scénario :
Équipe technique :