Compte Menu
 

BYE BYE GERMANY
Sam GARBARSKI

Disponibilité et classement

  • ES WAR EINMAL IN DEUTSCHLAND...
  • Ref. VB1725
  • Produit en 2017, Allemagne, Belgique, Luxembourg.
  • Langue AL st. NL, FR, AN. Durée :102'.

David Bermann et ses amis juifs viennent d'échapper de justesse au régime nazi et rêvent maintenant d'immigrer en Amérique. Mais comment récolter l'argent nécessaire en ces temps difficiles ? David, en homme d'affaires éloquent, a une excellente idée : de quoi les Allemands ont-ils le plus besoin ? De beau linge de maison tout neuf, emballé dans d'incroyables histoires ! Les six comparses, jolie bande d'amuseurs plutôt doués, se rendent donc de maison en maison, appliquant auprès des femmes au foyer des techniques de vente qui ne leur laissent aucun choix que celui d'acheter. Le commerce est florissant, l'entreprise est en plein essor et l'avenir radieux se dessine. Mais David est rattrapé par son passé : pourquoi avait-il un second passeport ? Quelle est la raison de sa visite à Obersalzberg ? Aurait-il collaboré avec les Nazis ? La ravissante mais implacable officier américaine Sara Simon (Antje Traue) va tenter de le découvrir en interrogeant David d'une main de fer. Elle veut à tout prix faire ressurgir son véritable passé et accueille les récits invraisemblables de David avec sévérité. Mais, au fil de temps, résister à son charme s'avère de plus en plus difficile...

Avec ce "Bye bye Germany", le réalisateur du "Tango des Ratchevski", "Irina Palm ou encore "Quartier lointain" s'interesse aux Juifs qui sont restés en Allemagne au lendemain de la guerre. Lorgnant du côté de "La vita è bella" pour sa légèreté qui s'invite dans la gravité, le film de Gabarsky traite aussi avec humour de l'Histoire et de celles que l'on raconte. Ainsi "Bye bye Germany" brouille régulièrement les pistes, mais à trop jouer sur le vrai et le faux le scénario tend à égarer le spectateur.  

Extras : bandes annonces : "Une part d'ombre", "La douleur", "L'apparition"