Compte Search Menu

Playlist

En chanson, les plus courtes sont les meilleures !

à voir plus tard
Chansons courtes
Certains chanteurs francophones ont eu, un moment donné, le fantasme d’écrire la chanson la plus courte du monde. D’autres – et c’est souvent les mêmes ! –, ont réalisé toute une collection de chansons courtes qu'ils ont défendues au travers d’un spectacle (sous forme de one-man-show pour la plupart) et/ou de l’enregistrement d’un album. Voici une playlist qui vous propose de (re-)découvrir quelques pépites de ces chanteurs amateurs de couplets brefs !

La chanson la plus courte du monde

 

En 1969, faisant la promo de son nouveau spectacle dans l’émission Panorama, Raymond Devos, en maître absolu de l’absurde, nous confiait, guitare « pas très accordée » en mains, qu’il avait toujours dans sa besace  des chansons qu’il ne chante pas car elles sont lamentables. Carabistouille ! Le bougre ne peut s’empêcher de partager cette série de  chansons brèves dont la plus courte nommée « Se coucher tard »  ne dépasse pas les 6 secondes.


Pour découvrir les autres chansons courtes de Devos :  http://www.ina.fr/video/CAF86015452

 

Le chanteur humoriste François Corbier (qui vient de nous quitter ce 1er juillet 2018), connu pour avoir amusé les enfants dans Récré A2, puis dans le club Dorothée sur TF1, auprès de l’animatrice au grand nez, mais aussi de Jacky, Ariane et Patrick Simpson-Jones, s’était déjà fait remarquer en tant que spécialiste de la chanson flash au début des années 80. Dans Pas de pitié pour les croissants, sitcom produite par TF1 entre 1987 et 1991, il a pu présenter quelques-unes de ses chansons ultra-courtes comme cette « Chanson du pompier en train de repeindre un pont » qui ne dure pas plus de 2 secondes. La palme du « plus court » lui revient donc largement !

 


Mais, Corbier n’a pas inventé la chanson flash. Ce serait le chansonnier Claude Cérat qui n’est autre que le père d’Éric Serra, le compositeur synthétique attitré de Claude Besson. Écoutons quelques chansons flash de ce chanteur à l’humour plutôt rétro interprétées en public au cabaret parisien « Au port du salut » en 1962.


En 2013, le chanteur sportif et cérébral Gérald Genty se taille lui-aussi une chanson très très (cir-)concise sous forme de mini sketch qui dure une vingtaine de secondes : « Emporté par… ».


 Des collections de chansons courtes

 

On retrouve bien sûr dans cette catégorie, le sympathique François Corbier, virtuose des chansons flash, avec ce « Charivari » exécuté en public en 1981.


Cette exercice, le célèbre barbu l’a pratiqué jusqu’au bout de sa carrière avec par exemple cette histoire de voisins cul-de-jatte qu’il interprète en live en 2014.


En 2010, Philippe Katerine déroutait tout le monde en sortant l’album Philippe Katerine composé de 24 chansons courtes dépassant rarement les deux minutes, avec une bonne partie des titres durant moins d’une minute. Mais, peu importe le timing ! L’objectif que s’était donné Katerine était d’écrire des chansons aux textes très courts et souvent très répétitifs. Avec du recul, ce disque d’abord perçu comme un immense « foutage de gueule » est considéré aujourd’hui comme un des petits chefs-d’œuvre du plus dadaïstes des chanteurs français. Écoutons l’enivrante et agaçante chanson « Philippe ».

 

Le grand maestro des chansons courtes est sans conteste Lilian Derruau alias Wally qui s’est fait connaître par ses nombreuses petites réflexions absurdes chantées seul à la guitare. Et quel guitariste ! En 2011, il sortait l’album 99 chansons courtes seulement… parce que cent, c’en aurait fait un peu trop ! dont le timing total est de 31 minutes et 55 secondes. Bref, voici un florilège de ces chansonnettes créées dans un esprit très potache et burlesque qui ne dépassent jamais les 20 secondes.

 

Dans la lignée de Wally, ne passez pas à côté aussi des chansons courtes de l’humoriste Pascal Assy


En 2017, Gérald Genty - encore lui ! - ne se tient plus. Il revient à la chanson-sketch bourrée de jeux de mots tirés par les cheveux (à la Boby Lapointe, quoi !) mais, cette fois-ci, avec un album composé uniquement de chansons courtes, 38 au total. Paradoxalement, l’album a un titre à rallonge « hyper potache » : Hippopopopopopopopopopopotame.  À découvrir aussi en live.


Enfin, plongeons-nous encore dans les univers de deux trublions de la chanson courte spécialisés dans l’humour grivois. Tout d’abord, Gérard Delaleau qui a repris le flambeau de Claude Cérat et de Corbier en enregistrant en 1995 Ça brouille l’écoute, un album enregistré en public composé de 52 chansons courtes. Le voici dans une émission des années 90 animée par l’humoriste Merri.


Et enfin, penchons-nous sur le cas Daniel Rabier, une sorte de gaulois chantant à l’humour décapant (et souvent censuré !), un véritable ovni de la blague « au-dessous de la ceinture ». Écoutons-le, ce grand bavard qui se met parfois à chanter haut et court !

 

Et terminons avec son « poisson pané » qui vaut bien une cuillère de caviar.