Compte Search Menu

Focus

Se libérer des frontières et de la tyrannie ?

à voir plus tard
Ariane (eu)phonie-soundscape-of-a-refugees-greek-camp

théâtre, Bruxelles, migration, réfugié, Théâtre Varia (Bruxelles), mythologie

publié le par Emmanuelle Dejaiffe

Ariane (EU)PHONIE – Soundscape of a Refugees Greek Camp – interroge, d’une part, la question des migrations et réinterprète le mythe d’Ariane et du Minotaure. Une odyssée à la fois sonore et politique dans une scénographie très sophistiquée à découvrir jusque samedi au Théâtre Varia.

18 mars 2016 – c’est la date des accords entre l’Union européenne et la Turquie qui arrêtent le flux des migrants aux portes de l’Europe. D’emblée, cette date - inscrite en surtitrage - marque nos esprits. Sur scène, une femme enseigne la langue grecque dans un camp de réfugiés. Un cube de verre, des dessins d’enfants.

Pietro Marullo, metteur en scène, chorégraphe et plasticien, présente ici une forme artistique hybride, visuelle et auditive qui nous transporte en Crète, berceau de l’humanité occidentale, aujourd’hui nouvelle Lampedusa. Atypique, cette création nous invite à penser autrement le flux migratoire que nous vivons en Europe. Les exilés sont renvoyés vers le danger qu’ils tentent de fuir ou enfermés dans de vastes camps ultra-sécurisés.  

 Je ne voulais pas seulement questionner les bases de notre culture avec les mythes, mais aussi « comment, nous, individus, on fonctionne », confie Pietro Marullo. Plus qu’une pièce sur le migrant, c’est une pièce sur les européens. Notre position face à ce phénomène. Du coup, je me suis dit qu’utiliser l’oreille, l’écoute, était une bonne stratégie pour parler du fait qu’on n’est plus capables d’entendre. On est immergés dans un bruit ; le bruit des médias, des débats politiques, des traités… Et finalement on oublie la chose la plus importante : la souffrance des autres. L’oreille me permet de créer cette métaphore : si je suis constamment dans le bruit, mon cerveau, physiologiquement, se protège. Je ne suis plus capable d’entendre la présence des autres et de déclencher l’empathie. Et c’est une arme très importante l’empathie parce que si je suis touché par quelque chose, un processus s’active à l’intérieur de moi-même. J’ai envie d’en parler (…) et je suis capable de générer un mouvement social, même politique. Si cette chaîne ne fonctionne pas, on est juste des spectateurs passifs. (1)

Le spectateur est transporté dans un imaginaire onirique et envoûtant qui tantôt le questionne, tantôt le bouscule, sans le laisser indifférent. Il est parfois difficile de suivre le fil de la narration parfois trop suggestif, parfois trop complexe. Au risque de se perdre. Mais on peut choisir aussi de se laisser porté simplement par l’univers sonore et la scénographie soignée de cette création.

Nous citoyens européens, entendons-nous ces gens ? Cautionnons-nous les pratiques de notre société ? Doit-on se fier à ce que l’on voit et à ce que l’on entend ? — Pietro Marullo

Le spectacle nous entraîne dans un univers intellectuel dont on peut avoir parfois l’impression que certaines symboliques et niveaux de narration nous échappent. Mais au final,  est-ce important ? Chacun se forge sa propre interprétation du mythe au regard de l’actualité brûlante de l’Europe et des migrations.


Emmanuelle Dejaiffe

photo du bandeau : © Matthieu Volpe

(1) extrait de l'émission de Léo Potier (« l’info positive ») sur RCF le 29 janvier 2019


Ariane (EU)PHONIE – Soundscape of a Refugees Greek Camp


Du 22 janvier au 2 février 2019

Théâtre Varia

78 Rue du Sceptre
1050 Ixelles

AVEC Mélissa Cornu, Aurélien Dubreuil-Lachaud, Noémi Knecht, Mariana Domingos Tembe et la participation de Peter Flodrops, Claudine Perron, Rania Gamah, Nandi-Malyssa Pambe Wayack Geller
SCÉNOGRAPHIE Sabine Theunissen, Pietro Marullo, Marine Fleury assistés de Laura Erba
TEXTE, MISE EN SCÈNE, CHORÉGRAPHIE Pietro Marullo

Un spectacle de Insieme Irreali asbl. Coproduction Théâtre Varia, La Coop asbl et Shelter Prod.
Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service du Théatre

Classé dans

Bienvenue sur le site de PointCulture

Découvrez notre nouveau site !

Dès juin, nous lancerons un tout nouveau magazine culturel en ligne.
N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques via communication@pointculture.be