Compte Search Menu

Focus

Ce samedi 20 février : Still Standing For Culture!

Still Standing For Culture - bannière Facebook
Concert pour vaches dans une étable, projection de film dans une salle vide ou dans un vélo-cargo transformé en micro-salle de projection solo, transformation de lieux culturels en musées ("C'était quoi encore un lieu d'exposition, un cinéma, une salle de concerts 'dans le monde d'avant' ?") : entre sourire (crispé) et rage (contenue), le monde culturel affirme, par des dizaines d'actions ludiques et inventives, contournant les contraintes sanitaires en vigueur, en cette 'Journée mondiale de la justice sociale', à quel point la Culture nous fait défaut. Quelques exemples.

Sommaire

Musée du concert vivant avec Alek et les Japonaises au Cercle du Laveu (Liège)

Alek et les Japonaises

On a surtout envie de dénoncer la situation par l'absurde et par l'humour et aussi — avant tout — de renouer avec notre public. Affirmer bien haut et fort qu'on est encore bien là. Dénoncer aussi l'idée qu'à force de ne plus pouvoir exister on devient une sorte de musée. (...) Alek et les Japonaises étaient en haut de notre liste de musiciens à contacter parce qu'on trouvait que leur côté à la fois décalé, festif et joyeux, pouvait bien fonctionner avec notre concept. — Sophie Dawance, Cercle du Laveu

Structurant ses activités autour de trois piliers désormais interdits (un bar, lieu d'échange et de convivialité ; une salle de concerts ; un cinéclub), l'espace autogéré du quartier du Laveu à Liège, après s'être, bon gré mal gré, conformé aux normes sanitaires pour continuer à exister entre les deux confinements, est fermé depuis plusieurs mois. Plus qu'une question d'argent, c'est dans sa raison d'être même (l'échange et le partage, la porosité entre programmation et public) que la structure est touchée. Pour l'action de ce samedi, le Cercle se transforme en Musée du concert vivant, proposant des microconcerts d'une chanson (pour une poignée de spectateurs à la fois) par Alek et les Japonaises. Le reste du public attendant dans la rue, en une sacro-sainte file respectant les distances de sécurité. [PD]

http://www.stillstandingforculture.be/musee-du-concert-vivant/


KermesZ à l’Est : concert pour vaches

Kermesz à l'Est - concert pour vaches

KermesZ à l’Est, un groupe qui hybride la musique balkanique à l'énergie du rock, propose un concert destiné exclusivement à des vaches. Un combo d’au moins huit musiciens qui aura, contre toute attente, connu une année 2020 bien chargée avec une tournée en Australie / Nouvelle-Zélande, un périple vélo de 35 dates aux quatre coins de la Wallonie, la sortie d'un disque en avril dernier, et prépare, dans les mois prochains, une tournée en péniche ! Groupe cogéré, les KermesZ à l’Est sont restés en lien et ont continué à bosser. La prestation, pour le musicien, ce n’est que la partie visible de l'iceberg, il a besoin de prestations et de contact avec le public. [YH]

Le concert se fera à sept dans une stabulation libre. On a d'abord prospecté un gros poulailler mais la crise du covid éclipse une autre crise sanitaire, celle de la grippe aviaire. Le groupe a choisi un élevage de vaches laitières d'une race amitieuse, ce qui nous permet de jouer à l'intérieur de la stabulation. Un animal sensible, réactif, dont il nous tarde d’observer la réaction. — KermesZ à l'Est

http://www.stillstandingforculture.be/concert-pour-vaches/


Plaza Art (Mons) : projection d'un film dans une salle vide

Qu’est-ce qu’un film qui ne rencontre pas son public ? Réponse samedi, sous forme d’un happening à deux faces. Côté rue, devant les guichets fermés, c’est une longue file composée de l’équipe du Plaza et des artistes de la région, ainsi que tous ceux qui souhaitent rallier l’événement. Côté obscur, c’est une salle vide qui accueillera les répliques séditieuses du dernier long métrage d’Albert Dupontel. Un choix hautement symbolique quand on sait que la sortie du film Adieu les cons a eu lieu une semaine avant le second lockdown… Quoi qu’il en soit, le Plaza trouve là une subtile manière de rappeler que le cinéma en salles, contrairement à la VOD, c’est une expérience avant tout collective. [CDP]

http://plaza-art.be/?p=News&id=966

http://www.stillstandingforculture.be/projection-sans-public-du-film-adieu-les-cons/


Tickets suspendus au Caméo (Namur), films muets sur les fenêtres des Grignoux (Liège)

Le monde du cinéma est lui aussi en berne depuis de nombreux mois. L’ASBL Les Grignoux, qui compte treize salles de cinéma assorties de trois espaces Horeca, paie un lourd tribut à la crise actuelle. Ce samedi, elle participe à l’initiative Still Standing dans deux de ses lieux de projections. À Liège, le cinéma de la Sauvenière projettera des films muets sur les fenêtres de la brasserie. Le public pourra aussi noter sur les vitres du cinéma des messages de solidarité pour le personnel des Grignoux. À Namur, les employés du Caméo inviteront les participants à inscrire sur de faux tickets un slogan, un dessin, un mot de soutien. Ces tickets seront ensuite suspendus à un fil pour toute la durée de l’action. [NR]

Caméo : http://www.stillstandingforculture.be/%f0%9f%8e%9f-tickets-suspendus-au-cinema-cameo/

Les Grignoux : https://www.grignoux.be/news/fr/263/


Cinéma Nova (Bruxelles) : Nova Museum

nova museum - still standing 20 février 2021

Beaucoup pourraient penser que la culture est en train de devenir une chose du passé, un objet de musée. Le Cinéma Nova propose de visiter ce qu’était un lieu vivant, avant, un lieu riche de découvertes cinématographiques, de rencontres et d’échanges. La visite est gratuite et se déroule ce samedi 20 février toutes les demi-heures, sur réservation. Plus qu’un flash-back nostalgique ou un cabinet de curiosités, le cinéma espère faire de cette visite un avant-goût de ce qu’on pourra redécouvrir bientôt, dès la réouverture. [BD]

http://www.stillstandingforculture.be/nova-museum/



Kanal (Bruxelles) : Le musée des arts vivants

Kanal - 20 février 2021

De concert avec une pléthore d’institutions culturelles de Fédération Wallonie-Bruxelles, le Kanal – Centre Pompidou met son espace à disposition d’un groupe hétéroclite de comédiens et circassiens pour la création de tableaux picturaux à échelle humaine. Contradiction dans les termes ? L’oxymore entre la nature morte et le spectacle vivant est ici précisément l’effet recherché et, loin d’être décoratif, constitue un véritable message politique : le 18 mars 2020 a plongé les arts de la scène dans un coma artificiel qui fêtera bientôt un triste anniversaire. Les protagonistes du spectacle vivant prennent la poussière comme des œuvres de musée… Opérateur engagé pour le devenir de la culture au sens large, le Kanal devient ainsi le théâtre éphémère d’une exposition mouvante, un appel à ne pas se satisfaire du statu quo. [SD]

http://www.stillstandingforculture.be/le-musee-des-arts-vivants/


Centre culturel Jacques Franck (Saint-Gilles) : sur les pavés le cuistax

Still_Standing-Rokia-Bamba-cuistax

Le Jacques Franck sera en balade ce samedi. Avec l’aide de l’association supermouche, le centre culturel a affrété un cuistax qui circulera depuis Forest jusqu’aux Marolles en traversant Saint-Gilles (avec passage bien sûr devant les portes du Jacques Franck). À son bord, à l’aller, l’incroyable DJ Rokia Bamba pour un mix à roulette, et au retour, le Prins Zonder Carnaval – le musicien McCloud Zicmuse, élu en mars 2020 prince du carnaval de Schaerbeek et évidemment privé de Scharnaval cette année –, pour un concert mobile. [BD]

http://www.stillstandingforculture.be/sur-les-paves-le-cuistax-met-de-cuistax-de-straat-op/


Le slogan de la Ghost Army en route vers La vieille Chéchette (Saint-Gilles)

Le fait de déambuler avec le slogan sur le toit d'une voiture, c'est avant tout une façon de réinventer les modes de protestation. Les manifestations étant interdites et parfois sévèrement réprimées, il y a donc toute une stratégie à réadapter pour se réapproprier un discours politique dans l'espace public. Le premier qui a ouvert le bal, c'est notre ami kayakiste sur les étangs d'Ixelles avec son action pour les réfugiés et sans papiers ; puis il y a eu nos camarades forains qui ont fait plusieurs fois le tour du ring mais aussi une manif sur des radeaux sur le canal à Bruxelles... On est obligés de se réinventer dans la mobilisation politique et artistique. — Boris Dambly, Ghost Army

Pour ce samedi, Boris Dambly, ses complices de l'armée fantôme et quelques techniciens et régisseurs de théâtre transportent les vingt lettres du slogan ("Pas de retour à l'anormal"), jusque-là installées sur les toits de plusieurs théâtres de Bruxelles et de Wallonie, sur le toit d'une voiture. S'inspirant artistiquement de la très belle œuvre No Future de Jordi Colomer (2006), troquant son statut d'installation fixe pour celui d'installation en mouvement, l'artiste, la voiture et l’œuvre se dirigeront vers la placette devant La vieille Chéchette à Saint-Gilles où, le printemps dernier, une manifestation respectant pourtant les règles en vigueur avait été interrompue non sans poigne. [PD]

http://www.stillstandingforculture.be/procession-pas-de-retour-a-l-anormal/


La Maison du Livre (Bruxelles) : Des artistes / œuvres s'exposent

L’originalité de cette expo, c’est qu’elle fonctionne sur un habile tour de passe-passe. Voici des mois que les artistes de scène sont empêché·e·s d’exercer leur activité. Qu’à cela ne tienne, La Maison du Livre les invite à faire œuvre en lieu et place des objets d’art habituellement exposés en salle. Le dispositif est très simple. Sur rendez-vous, les visiteurs iront à la rencontre de Murielle Texier, comédienne, Leïla Burnotte, aka Lili Mirezmoi, performeuse burlesque et organisatrice de cabaret, Michel Villée, comédien et marionnettiste, Alain Eloy, acteur et chanteur. Par un geste ou un monologue, sinon par leur seule présence, ces artistes donneront comme une idée de ce qu’il advient d’un monde d’expression réduit au silence. [CDP]

http://www.stillstandingforculture.be/des-artistes-oeuvres-sexposent-a-la-maison-du-livre/


Article 27 (Bruxelles) : centre de ressources sur le droit à la culture

En cette journée dédiée à la justice sociale, le mouvement de soutien au droit à la vie culturelle voit ses objectifs mis à l’honneur. Dans cet esprit, l’association met à disposition du public de nombreux contenus et ressources allant du témoignage audio, vidéo ou photographique aux publications mettant en exergue le rôle social de la culture. En ligne sur le site également, une interface permet à celles et ceux qui le souhaitent d’enregistrer leur propre témoignage, par exemple en répondant à ces questions toute simples : Pour moi, la culture c’est... Pour moi, être privé(e) de culture c’est... Une initiative qui a vocation à relayer la parole de celles et ceux qui sont habituellement privé·e·s de culture. [CDP]

https://bruxelles.article27.be/-StillStanding-For-Culture-?var_mode=recalcul

http://www.stillstandingforculture.be/centre-de-ressources-disponible-thematique-du-droit-a-la-culture-temoignages-publications-videos-photos/


Centre du Film sur l'Art (Ixelles) : des artistes en boîte

Artistes en boîte.jpg

Ce samedi 20 février, de 14h à 16h, place Fernand Cocq (Ixelles), le Centre du Film sur l’Art tiendra un petit bureau – un vélo cargo rendu immobile pour la circonstance – de consultations filmiques. Grâce à un ingénieux dispositif de mini salle obscure individuelle, les curieux (assis sur une chaise pliable et plongés dans le noir, sous une couverture), pourront découvrir un court métrage (entre 4 et 8 minutes) sur la création artistique. Le Centre du Film sur l’Art en regorge et c’est en parlant avec les publics de ce qu’ils aiment que l’équipe du CFA choisira une petit film « personnalisé ».

http://www.stillstandingforculture.be/des-artistes-en-boite/


Site et Programme complet

> http://www.stillstandingforculture.be/

Une sélection de l'équipe rédactionnelle de PointCulture
Catherine De Poortere, Nathalie Ronvaux, Philippe Delvosalle, Simon Delwart, Benoit Deuxant, Yannick Hustache et Marc Roesems

En lien