Compte Search Menu

Focus

ProPulse 2019

à voir plus tard
ProPulse 2019 - visuel.jpg
Chaque année, la Fédération Wallonie-Bruxelles soutient le festival ProPulse destiné à la découverte d’artistes par les organisateurs de spectacles des centres culturels de la Communauté. Une fois les candidatures recueillies, différents jurys sont chargés d’élire les meilleures propositions pour les cinq journées du festival. Toutes les catégories des arts de la scène y sont ainsi représentées dans différents lieux de la capitale : théâtre, chanson, cirque, musique classique, hip hop, danse, etc.

Sommaire

Ce lundi 4 février, sept spectacles étaient présentés en musique classique et musique contemporaine. Je m’y suis rendue et, une fois de plus, je n’ai pas été déçue par la qualité des concerts.

J’ai choisi de vous présenter plus particulièrement trois de ces ensembles en suivant mon penchant personnel.

Musique chorale

Connaissez-vous l’Ensemble vocal de l'Abbaye de la Cambre? Pour moi, ce fut une excellente découverte. Ce chœur créé en 2015 par le chef Anthony Vigneron est composé de douze chanteurs professionnels, accompagnés par la pianiste Catherine Feist. Leur répertoire de prédilection s’attache aux musiques sacrées des XIXème et début du XXème siècles, avec l’optique de faire découvrir des œuvres méconnues de compositeurs français et belges.

C’est avec une diction impeccable, une justesse admirable et une belle homogénéité que le chœur a interprété Fauré, Saint-Saëns et notre compatriote Pierre-François Riga (1831-1892). Chaque voix est en place et se marie aux autres dans un équilibre sans faille. Du beau travail d’ensemble ! — Nathalie Ronvaux

Sous le titre « Esprit du vent », les pièces vocales sont présentées en alternance avec des poésies écrites et lues par Christian Merveille. Ces interludes récités racontent le lieu dans lequel le concert se déroule, et sont dès lors adaptés à chaque représentation.

Un des points forts du concert a sans doute été le Pater noster de Pierre-François Riga, une pièce méditative que vous pouvez découvrir ci-dessous, dans l'interprétation de l'Ensemble vocal de l'Abbaye de la Cambre :

Musique de chambre - Trio

La prestation de Let's Klet'z se révèle d'un tout autre caractère. Ce trio formé de la violoniste Shirly Laub, du clarinettiste Benjamin Dieltjens et du pianiste Eugène Galand a imaginé une forme de « papote bruxelloise » (geklets) entre, d'une part le violon et la clarinette, instruments représentatifs de la tradition juive, et d'autre part le piano, grand représentant de la musique occidentale classique.

Pour nous faire comprendre la plasticité et la richesse de cette musique, Shirly Laub compare le klezmer au yiddish, langue polyglotte mêlant l’allemand, l’hébreu et le slave avec beaucoup de souplesse. Tout comme cette langue, la musique klezmer s’adapte aux festivités qu’elle célèbre ainsi qu’à son public.

De Gustav Mahler à Paul Schoenfield (notre vidéo) en passant par le répertoire traditionnel, les trois musiciens nous ont permis de prendre connaissance de l’influence et du dynamisme de cette musique dans nos répertoires. Une belle démonstration avec des musiciens très expressifs.

Musique contemporaine

Je terminerai mon choix par la performance énergique de Sarah Defrise. Sous le titre effronté de « I Hate New Music », la soprano démontre par l'exemple l'accessibilité de la musique vocale de la seconde moitié du XXème siècle, tout en nous rappelant que nous assistons à un festival des Arts de la scène. Elle énumère dans son numéro les préjugés habituels liés à la musique contemporaine, puis les dément par la force de sa seule prestation. Cumulant les talents de chanteuse – quelle technique ! – et de comédienne – quelle audace ! – elle nous offre une initiation pleine d’humour et de brio aux œuvres de Berio, Berberian et Schulhoff.

Dans une démonstration de virtuosité impressionnante, elle enchaîne chuchotements, parlando, cris, miaulements, claquements de langue, chant… toute une panoplie de sons maniés avec un naturel époustouflant.

La visée pédagogique de ce spectacle paraît évidente, et le public visé est sans doute celui du secondaire. Mais concédons que l’auditoire présent à Flagey ce jour-là, malgré un âge plus avancé et une expérience plus grande a été ravi par Sarah Defrise.

Ci-dessous, une captation de son interprétation de Stripsody de Cathy Berberian, une œuvre écrite sous la forme d’une bande dessinée et formée d’onomatopées et d’imitations. Ne boudez pas votre plaisir…

Mais encore...

  • Barroco Tout

    Quatre musiciens (flûte, violon, violoncelle et clavecin) au service de la musique baroque, tout en nuances et en phrasés délicats. Ils sont spécialisés dans la recherche pour une interprétation historiquement informée et dans la découverte de compositeurs moins connus.

  • Pierre Slinckx et le Quatuor MP4

    Dans une œuvre de Pierre Slinckx, le quatuor à cordes et l'électronique - joué en live par le compositeur lui-même - se réunissent pour une composition chambriste atmosphérique.

  • Candide Ensemble

    Sous l'impulsion de Patrick Leterme, six membres du Candide Orchestra se sont rassemblés pour jouer les œuvres du XXème siècle qui ont emprunté au music-hall, au jazz, à la pop certains de leurs éléments. Un ensemble exigeant.
Patrick Leterme.jpg


Nathalie Ronvaux

En lien

Prêt sur commande

Suite aux annonces d’avril 2019 sur la fin du prêt direct, nous tenons à repréciser les modalités d’emprunt de nos collections.

Plus d'infos sur cette page.