Compte Search Menu

La médiathèque reste toujours ouverte ! En savoir plus

Focus

Festival Osmose - Questions à Danielle Baas

Festival Osmose.jpg
Le Festival Osmose a été créé en 2016. Vitrine des compositeurs belges, il se déroule en deux temps : une soirée présentant les compositions de membres de l'Union des Compositeurs Belges et deux concerts révélant les pièces sélectionnées lors d'un concours. Nous avons rencontré Danielle Baas, organisatrice de l'évènement.

Attention: en bas de l'article, modification des rendez-vous musicaux en raison du confinement.

Danielle Baas.JPG

Danielle Baas

PointCulture - Bonjour Danielle, vous êtes membre de l’Union des Compositeurs Belges et directrice artistique du Festival Osmose depuis longtemps déjà. Quand et comment est né ce festival ? Pouvez-vous nous en expliquer la spécificité ?

Danielle Baas - Le Festival Osmose constitue une suite logique au Festival Émergence. Grâce à la collaboration des Amis de l'Académie d'Evere, du centre culturel l'Entrela' et de la Commune d'Evere pour l'Espace Toots, nous avons pu établir un nouveau festival qui ne reposait pas uniquement sur des subventions externes et les entrées aux concerts. Il fallait en effet absolument résoudre le problème des réponses tardives et/ou négatives qui ne permettent pas d'engager des musiciens sans être sûrs de pouvoir honorer leur cachet.

La spécificité de ce festival repose sur le concept de créations en Belgique sur base d'un concours international, avec une modeste contribution des compositeurs pour participer au concours, ce qui lui donne accès au concert gratuitement avec son conjoint, et à une vidéo de son œuvre.

Cela nous permet également de participer à d'enrichissantes rencontres et de diffuser notre patrimoine musical au-delà de nos frontières.

PC - Dans le paysage de la musique contemporaine belge, peut-on dire qu’il est un complément d’Ars Musica ? Qu’est-ce qui vous en distingue ?

DB - Je pense que ce qui nous distingue d'Ars Musica consiste à offrir au plus grand nombre possible de compositrices et compositeurs une programmation de leur œuvre, et de leur permettre de se rencontrer et d'exister au travers de réunions extrêmement conviviales. L'audition des œuvres et la comparaison par rapport à notre propre création nous permet également de progresser au niveau compositionnel.

Ce qui n'exclut pas certains points communs avec Ars Musica, fantastique événement de la vie musicale belge qui a réussi à se maintenir dans la durée dans le paysage culturel, une référence.

PC - Les compositeurs belges ont-ils pour vous assez de visibilité ?

DB - Absolument pas, c'est le désert absolu, tant au niveau de la presse qu'au niveau des programmations. Et la situation est encore pire pour les compositrices.

PC - Un petit mot sur votre pièce Oppression ?

DB - Il s'agit d'une œuvre écrite en 1998, conçue à partir d'un rythme obsessionnel. Le rythme, l'exploration du clavier, les passages répétés dans des tempi différents tendent à créer un espace, dont le volume est lui-même soumis à une restriction limitative.

Cette œuvre a été primée lors d'un concours de composition en Chine à Beijing (Pékin) en 2003. Elle est reprise sur le CD Mikrokosmos de 2017, magistralement interprétée par la pianiste Brigitte August.

Prochaines dates du Festival Osmose :

  • Vendredi 23 octobre à 19h30 - Auditorium Maene, rue d'Argonne, 37 à 1060 Bruxelles : Concert d'introduction - programme : œuvres de membres de l'Union des Compositeurs Belges

Suite au second confinement, la suite des concerts sera accessible en transmission sur Youtube suivant les horaires suivants:

Captation sonore et filmique Christophe Lecoq

Le Festival est soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles, la SABAM, l'Union des Compositeurs Belges, la Politique Scientifique Fédérale, le Parlement Francophone Bruxellois, les Tournées Art et Vie de la Fédération Wallonie-Bruxelles, les Amis de l'Académie d'Evere, le Centre Culturel L'Entrela' et la Commune d'Evere.

Image de bannière : Alexandre Mhiri