Compte Search Menu

Focus

Multitudes : numérique et tyrannie de la transparence

revue Multitudes - couverture.jpg

numérique, revue, lecture, politique, démocratie, années 2010, Yves Citton, Multitudes (revue), transparence

publié le par Pierre Hemptinne

Le n°73 de la revue "Multitude"s nous éclaire sur les tyrannies de la transparence qui, sans en avoir l’air, structure le design de nos vies publiques et intimes.

Transparence rime-t-elle forcément avec démocratie comme cela semble évident !? La méfiance à l’égard de régimes politiques exerçant leur pouvoir grâce à leur part obscure a marqué la société ainsi que la série déjà longue de scandales politiques ou économiques rendus possibles par manque de contrôle et de transparence. Voici, il faut plus transparence. Les dispositifs numériques, justement, permettent de créer des interfaces citoyennes qui rendent visibles les coulisses des décisions. Quant à la vie quotidienne de tout un chacun, vouons la aussi au maximum de limpidité : les réseaux sociaux y incitent et les big data, en faisant coïncider le réel avec nos désirs de consommation, semblent éliminer toute ombre au tableau et ouvrir un nouveau régime de vérité. Mais si les appareils de transparence étaient la meilleure manière de cacher la salle des machines ?

À l’instar des algorithmes tenus secrets dans les boîtes noires ? Et si l’exigence de correspondre sans reste à l’image que forment de nous les big data nous privait de l’opacité indispensable à notre intimité constituante et reconstituante, indispensable à nous maintenir dans les strates du multiple, du pluriel, de la diversité culturelle ? Qu’en est-il, finalement, de ces nouvelles « tyrannies de la transparence » qui éliminent, notamment, les médiations culturelles ? Au-delà des perceptions immédiates, que s’y joue-t-il comme enjeu social, comme projet de société, comme jeu de pouvoir, comme économie du contrôle ? C’est le dossier substantiel du numéro 73 de la revue Multitudes.

Il convient en effet à la fois de reconnaître les raisons (souvent justifiées) qui nourrissent les exigences de transparence et de mesurer en quoi celles-ci peuvent induire des effets oppressifs, entraîner la disparition de certaines formes d’activités désirables, écraser nos tâches quotidiennes sous la lourdeur des procédures de vérification bureaucratique. — Emmanuel Alloa et Yves Citton

Comme toujours avec Multitudes, véritable revue laboratoire et « tête-chercheuse » , il s’agit d’échapper aux pièges du pour ou du contre partisan et de chercher une troisième voie.

Pour ce faire, l’équipe rédactionnelle agrège des textes de chercheurs et chercheuses peu encore reconnus, effectue la traduction de textes novateurs pas encore diffusés sur le marché francophones, ce qui permet à chaque fois de sentir autre chose que les idées stéréotypées qui courent dans les médias et les cénacles convenus. La qualité est assez exigeante, posant des concepts pas forcément très répandus, usant de néologismes bien sentis qui ouvrent des perspectives une fois que l’on se met à jongler avec eux pour s’interroger autrement sur ce que l’on est en train de vivre.

En dix articles, un éclairage plus que nécessaire des aspects troubles de la transparence.


Pierre Hemptinne



Revue Multitudes
n°73 - hiver 2018 - Les tyrannies de la transparence

- sommaire complet du n° 73 -

Classé dans