Compte Search Menu

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d’améliorer le contenu de notre site, la réalisation de statistiques de visites, le choix de vos préférences et/ou la gestion de votre compte utilisateur. En savoir plus

Accepter
Focus

São Tomé-et-Principe | traditions luso-africaines

Architecture coloniale à Neves (São Tomé)
Une nouvelle publication sur Mondorama - les traditions luso-africaines de São Tomé-et-Principe, théâtre de rue et chansons modernes

Archipel de l’Atlantique Sud situé dans le golfe de Guinée, São Tomé-et-Principe est un pays composé de deux îles principales d’origine volcanique. Second plus petit pays d’Afrique après les Seychelles, il se trouve à un peu moins de 250 kilomètres des côtes du Gabon et de la Guinée équatoriale. Le territoire était inoccupé avant l’arrivée des premiers explorateurs portugais en 1471. Ceux-ci en feront un relais important pour leurs voyages, puis une fois colonisé, un centre commercial pour la traite des esclaves. La proximité avec le continent et les riches terres volcaniques en font le lieu idéal pour la culture de la canne à sucre, puis du café et du cacao. Dès le début de la colonisation, les immigrants, aventuriers et déportés du Portugal se sont mélangés et mariés avec les esclaves importés du continent africain, créant une culture et une langue propres, comme le créole nommé « forro ».

Après de nombreux épisodes d’instabilité économique et sociale aux 19e et 20e siècles, le pays gagne son indépendance du Portugal en 1975 et est depuis lors, une des démocraties les plus stables d’Afrique, après un passage par un régime marxiste à parti unique de 1975 à 1991. Le pays reste cependant pauvre mais tous les espoirs sont tournés vers l’exploitation attendue d’hydrocarbures et le développement du tourisme.

La population est composée essentiellement de personnes d’ascendance africaine et métisse, pour la plupart de religion chrétienne. La culture et les traditions portugaises ont laissé des traces visibles et se sont mélangées aux éléments africains et des autres territoires lusophones, du Brésil à l’Angola, en passant par le Mozambique et les îles du Cap-Vert.


Texte: Anne-Sophie De Sutter

Image:

Neves, São Tomé, une photo de Ji-Elle (wikicommons)


Toutes les musiques santoméennes sont expliquées plus en détail sur les pages suivantes :

> Théâtre et danses traditionnelles – des origines multiples

> Musiques modernes – influences lusophones et africaines

Classé dans