Compte Search Menu

La médiathèque reste toujours ouverte ! En savoir plus

Focus

Le festival Bruxelles, Libre Culture à l’ULB du 3 au 30 mars !

Bruxelles, Libre Culture - ULB - visuel
Un nouveau festival bruxellois qui replace la diversité culturelle au cœur même de la vie de la communauté universitaire de l’ULB, mais en partenariat avec d’autres acteurs de l’enseignement supérieur, et pleinement ouvert sur son environnement sociologique et géographique direct !
L’ambition du festival Bruxelles Libre Culture est de fédérer une cinquantaine d’activités culturelles sur le campus de l’ULB durant un mois et de replacer l’université sur la cartographie culturelle de Bruxelles. On a des opérateurs culturels compétents, de la qualité, une multitude de services, des associations qui travaillent sur la culture au sens large : du cinéma, des performances, des installations architecturales… Notre souci était de mettre ces acteurs culturels autour de la table et d’imaginer, à l’échelle du campus, limité pour cette première édition au campus du Solbosch, un festival qui les fédère tous à un même momen. — Florian Ghislain et Anthony Spiegeler

Porté de l’intérieur par Florian Ghislain (Adjoint du Recteur pour les affaires culturelles) et Anthony Spiegeler (historien de l’art), à la tête d’une petite équipe de 12-13 bénévoles (réunissant étudiants et travailleurs), le Bruxelles, Libre Culture

https://www.facebook.com/BruxellesLibreCulture/

s’inscrit bien dans le prolongement de l’année thématique 2017-2018 de l’ULB, placée sous le signe des diversités, mais d’une façon un peu différente. Le focus glisse des diversités sociales vers celui des diversités culturelles. Et quelque part vers celui des qualifications puisqu’on y retrouve au sein de ce nouvel évènement, aussi bien artistes confirmés, que des autodidactes et amateurs, ou encore des organisateurs de rendez-vous culturels. Un festival « in situ » au Solbosch, mais à l’ambition sensible affichée, celle de sortir le « quidam moyen » de la monotonie de ses parcours journaliers dans un espace qu’il croit trop bien connaître !
On travaille sur un festival qui occuperait tout le campus, aussi bien dans ses bâtiments que dans ses allées à l’extérieur. On n’espère pas moins que de de modifier la déambulation quotidienne des membres de la communauté universitaire par la présence et la mise en contact d’œuvres artistiques qui les inviteraient à redécouvrir le campus d’une autre manière — .
S’il implique de multiples services universitaires et investit les infrastructures même du site du Solbosch, le BLC offre des lieux d’exposition et des (parties) de bâtiment à la disposition d’étudiants en art issus du réseau des hautes écoles. Une oeuvre   de l'artiste  Jean-Luc Moerman sera placée, à titre de signal (d'appel) visuel,  sur la façade du bâtiment K. L’Académie royale des Beaux-Arts présente exposition de peinture appelée Multi-Usages .  .La scénographie de la salle Allende où sera exposée, sous l’appellation Highlights, la collection rarement montrée, d’art moderne et contemporain de l’ULB va être entièrement revue pour la circonstance. l’Inraci montre une expo photos qui se tient dans le hall du même immeuble. Par l’intermédiaire d’un collectif d’artistes, La Cambre exhibe une série d’installations dans l’immeuble R42.

Aux sept expositions s’ajoute un parcours sculpté comprenant des œuvres d’Alessandro Filippini, Mario Ferretti, Didier Leemans (…) qui complète (et se confronte) un patrimoine monumental déjà existant. Enfin des espaces seront laissés à la libre disposition à de graffeurs aguerris ou en herbe qui pourront s’y exprimer.

Une série d’évènements est organisée avec et par des partenaires, tel le Festival du Film scientifique de Bruxelles ou le Théâtre ouvert de Bruxelles qui ont leur propre programmation, mais sur lesquels le festival va tout autant communiquer.

La fréquence des rendez-vous est quasi quotidienne. Le midi, à l’heure du lunch, on pourra assister à une performance théâtrale (par exemple du collectif Théâtre et réconciliation) ou à un concert issu d’un très large panel d’artistes amateurs, ou encore s’initier à une séance de pole-dance. Le soir, place à une conférence ou une projection cinématographique. Une journée (le 7 mars) spécialement dédiée aux enfants et une autre dévolue au personnel de l’ULB renforcent cette volonté d’ancrage local d’un festival urbain qui se verrait bien revenir sous la forme d’une biennale !

Signe des temps, l’essentiel de la communication se fera en temps réel par Facebook live, comme cette initiation au street art retransmise en direct depuis l’avenue Paul Héger.

À l’exception de l’étape « ULBiste » de la Museum Night Fever (le 5 mars) tous les rendez-vous sont absolument gratuits.


Yannick Hustache


Bruxelles, Libre Culture - ULB - visuel pleine largeur

festival Bruxelles, Libre Culture


Du Samedi 3 mars au vendredi 30 mars 2018
Soirée d’inauguration le lundi 5 mars 2018 à 18h

(Museum Night Fever le samedi 3 mars 2018 de 19h à 2h du matin)

Université libre de Bruxelles
50 Avenue Franklin Roosevelt 50
1050 Bruxelles

Classé dans

En lien