Compte Search Menu

Focus

Inde: musique hindoustanie vocale: le ghazal

Une discographie commentée de la musique hindoustanie vocale

Sommaire

Le ghazal est un des genres poétiques les plus répandus en Inde mais trouve ses sources en Asie Centrale. Il mélange les diverses influences persanes, afghanes et soufies. Les textes du répertoire sont des poèmes d'amour, des louanges aux saints musulmans et des textes ésotériques. Ce style a pénétré au 19e siècle le répertoire de la musique classique indienne, les chanteurs de Delhi et Patiala les incluant comme morceau final de leurs concerts de dhrupad ou khyal. Le chant alterne souvent avec des improvisations instrumentales, mêlant modes des ragas indiens et modes persans, souvent si mélangés qu'on ne peut plus les distinguer.

Le ghazal est devenu un genre populaire, quittant le cadre de la musique classique. De nombreuses chansons de ce style sont enregistrées pour les films de Bollywood et certains artistes comme Jagjit et Chitra Singh en ont interprété beaucoup en style pop.

 

Begum Akhtar (1914-74) est née en 1914 à Faizabad dans l'Uttar Pradesh. Elle reçoit une formation en chant classique par différents professeurs et enregistre son premier disque de thumri à Calcutta en 1930. Elle connait de suite beaucoup de succès et développe une carrière d'actrice puis d'interprète de musiques de film. Elle interprète le style plutôt ancien.

  • MW0749, Begum Akhtar live, Bombay 1953 (Makar, 1997). Cet enregistrement plutôt rare a été réalisé lors d'un concert privé à Bombay lors de la nuit du 16 janvier 1953. Il a été remixé et remasterisé par le label Makar mais la qualité sonore reste cependant moyenne. Begum Akhtar est alors au sommet de sa carrière musicale et chante divers ghazals pour un mécène lors de ce concert. Elle est accompagnée au tabla et à l'harmonium.
  • MW0752, Malika-e-ghazal (EMI India, 1989). Ce disque édité par EMI India compile des ghazals de Begum Akhtar, probablement enregistrés dans les années 1960 ou 70.

 

Jagjit et Chitra Singh, mari et femme, sont les synonymes du ghazal populaire. Ils ont eu énormément de succès dans les années 1970 et 80. Jagjit continue aujourd'hui sa carrière en solo.

  • MW9038, Memorable ghazals (EMI India, 1990). Jagjit et Chitra Singh interprètent sur cette compilation des ghazals, des chansons poétiques issues de la musique semi-classique, en mode pop. Les enregistrements datent probablement des années 1980.

 

Najma Akhtar (1964-) est née en Grande-Bretagne mais est restée proche des traditions indiennes. Elle interprète du ghazal moderne.

  • MW0754, Qareeb (Triple Earth, 1987). Sur cet enregistrement, Najma Akhtar renouvelle le ghazal, le rendant plus actuel avec un accompagnement mélangeant instruments traditionnels indiens (santour, table) et instruments occidentaux (violon, saxophone, basse et synthés).

 

Kiran Ahluwalia (1965-) réside en Amérique du Nord mais interprète le ghazal indo-pakistanais avec brio. Sa musique n'est pas traditionnelle mais s'en inspire, tout en étant mélangé avec des influences pop.

  • MW0761, Wanderlust (World Connection, 2007). Sur "Wanderlust", Kiran Ahluwalia interprète des ghazals et des chansons populaires du Pendjab. Elle crée un son du monde, aux influences pop, celtiques, blues du désert, bluegrass ou jazz.

Classé dans