Compte Search Menu

Focus

Girls Rock : Sophie Rosemont contre l'invisibilité des femmes du rock

Sophie Rosemont - Girls Rock - editions NiL photo avec disques_1600

musique, rock, femmes, femme, livre, féminisme, livre ouvert, musicienne, Sophie Rosemont, biographies

publié le par Philippe Delvosalle

En 354 pages et onze familles, une salutaire remise à l'avant-plan des destins et parcours créatifs de 140 "rockeuses" (au sens large).
« Il y a quelques années, j’ouvris avec enthousiasme un livre consacré aux critiques rock. Assez vite, je constatai qu’une seule plume féminine y était créditée, et que, de tous les articles reproduits, aucun ne parlait d’une musicienne. Quelques jours plus tard, en cherchant une information à propos d’une artiste dans un ouvrage encyclopédique musical, impossible de la trouver. Elle n’y figurait pas. Absente d’un monde auquel elle avait pourtant appartenu. » — Sophie Rosemont, Girls Rock

C'est à partir de ce constat de l’invisibilité des femmes du rock (en particulier en France et dans le monde francophone, en retard par rapport au monde anglo-saxon en cette matière) que Sophie Rosemont – journaliste « culture et style » pour Rolling Stone, Glamour, Les Inrocks, Cheek Magazine, etc. ; chroniqueuse pour « La Dispute » sur France Culture, etc. – a entrepris de répondre à ce chapelet d’oublis structurels par le présent ouvrage.

Impressionnée par l’intérêt de leur parole lorsqu’elle les rencontre en interviews, Sophie Rosemont consacre aujourd’hui plus de 300 pages à ces musiciennes qui à ses yeux, et aux yeux de beaucoup de femmes, de jeunes filles – et d’hommes ! – sont aussi clairement des exemples, des modèles. C’est dans cet esprit qu’au milieu des pages de sa plume figurent une série de mini cartes blanches où une dizaine de musiciennes françaises (Barbara Carlotti, Jeanne Added, Lou Doillon, etc.) évoquent leurs aînées et sources d’inspiration d’Outre-Manche ou d’Outre-Atlantique (Marianne Faithfull, Courtney Love, Patti Smith, etc.).

À côté de figures tutélaires telles que Patti Smith, Nico, Yoko Ono, Joan Baez, Catherine Ringer (Rita Mitsouko), Courtney Love (Hole) ou Kathleen Hanna (Bikini Kill, Le Tigre, The Julie Ruin), la journaliste présente aussi des musiciennes moins connues du public comme Karen Dalton, Catherine Ribeiro, la batteuse Bobbye Hall Porter ou Julie Driscoll / Julie Tippetts. Son idée du rock n’est pas étriquée mais, au contraire, large et ouverte, y incluant par exemple la pionnière de la guitare électrique Sister Rosetta Thorpe.

Plutôt qu’une approche chronologique, qu’un classement alphabétique (comme le – nouveau – Dictionnaire du rock coordonné par Michka Assayas auquel Sophie Rousemont a participé) ou qu’une présentation par une suite d’albums-clés (comme les livres des éditions Le Mot et le reste), la journaliste a préféré regroupé les bios des 140 musiciennes présentées en onze familles non « corsetées » par des critères de dates ou de chapelles stylistiques mais à chaque fois symboliquement liées à l’intitulé d’une chanson emblématique (et se terminant à chaque fois par une playlist pour chaque chapitre) :


1 - « Solitude Standing » : les cavalières en solitaire (Aretha franklin, Joni Mitchell, PJ Harvey, cat Power, Angel Olsen, etc. )
2 - « She’s the Boss » : le capitaine est une femme (Poly Styrene de X-Ray Spex, Siouxsie Sioux de Siouxsie and the Banshees, Shirley Manson de Garbage, Karen O. des Yeah Yeah Yeahs, etc.)
3 - « Besoin de personne » : leçon d’émancipation (Tina Turner, Catherine Ringer, Suzi Quatro, Kim Gordon, etc.)
4 - « Girls ! Girls ! Girls ! » : bandes de filles (Goldie and the Gingerbreads, The Slits, The Raincoats, Le Tigre, The Breeders, etc. )
5 - « Girls Got Rhythm » : l’esthétique de l’instrumentiste (Moe Tucker, Bobbye Hall Porter, Tina Weymouth, poison Ivy, etc. )
6 - « Under The influence » : muses mais pas trop (Karen Dalton, June Carter Cash, Linda McCartney, Yoko Ono, Exene Cervenka, etc. )
7 - « Femme fatale » : briseuses de cœurs (Nico, Debbie Harry, Carly Simon, etc. )
8 - « Low Profile » : en toute discrétion (Julie Driscoll / Julie Tippetts, Liz Fraser, beth Gibbons, Feist, Weyes Blood, etc. )
9 - « People Have the Power » : s’engager à tout prix (Odetta, Joan Baez, Yoko Ono, Catherine Ribeiro, Patti Smith, PJ Harvey, etc. )
10 - « Mr Lady » : le sexe est un sport de combat (Lydia Lunch, Marie France, Anohni, Peaches, Beth Ditto, etc. )
11 - « Back to Black» : de l’excès à la tragédie (Bessie Smith, Janis Joplin, Nina Hagen, Amy Winehouse, etc. )


Philippe Delvosalle


Sophie Rosemont - Girls Rock - editions NiL - vignette couverture

Sophie Rosemont : Girls Rock
354 pages
illustrations de Frédérique Vernillet
éditions NiL, 2019

En lien