Compte Search Menu

Focus

Festival Alimenterre 2020 : appel à courts métrages !

festival alimenTerre 2020

alimentation, Festival AlimenTerre, court-métrage

publié le par Frédérique Muller

Le festival Alimenterre, qui se déroulera en octobre prochain (sous une forme encore à définir), lance le concours de courts-métrages "Champ libre" pour les jeunes francophones entre 18 et 30 ans.

Le concours propose aux jeunes de faire de leur lien à la terre qui nous nourrit leur sujet d'expression, en soumettant leur réalisation audiovisuelle (genre libre et 5 minutes max). Inscriptions ouvertes jusqu'au 16 août à 23:59 (heure belge). A la clé : une diffusion au Festival Alimenterre, 2000 € d'équipement audiovisuel et une expérience de tournage dans un de nos pays partenaires du Sud !

CHAMP LIBRE, le concours de courts-métrage

🎬⎡CONCOURS CHAMP LIBRE⎦🌱 Tu es un jeune francophone entre 18 et 30 ans ? Tu es passionné par l'audiovisuel et les enjeux agroalimentaires te questionnent ? Notre nouveau concours de courts-métrages est fait pour toi ! 💡 COMMENT ÇA MARCHE ? 💡 Dans le cadre du Festival Alimenterre 2020, SOS Faim te donne le CHAMP LIBRE ! Fais de ton lien à la terre qui te nourrit ton sujet d'expression. Réalise ton court-métrage, genre libre et 5 minutes max, et inscrits-toi avant le 17 août 2020 ! 🏆 À LA CLÉ ? 🏆 8 finalistes seront diffusés au Festival Alimenterre en octobre 2020 et tenteront de remporter le Premier prix : 2000 € d'équipement audiovisuel & une expérience de terrain avec SOS Faim pour filmer un de leur projet partenaire dans un pays du Sud ! ... et encore d'autres prix ! ❗️ Infos & inscriptions sur : https://concourschamplibre.com Une question ? Écris nous à champlibre@sosfaim.ong Avec le soutien de la Région Bruxelles-Capitale - Brussels Hoofdstedelijk Gewest & de la Direction générale Coopération au développement et Aide humanitaire

Geplaatst door Festival Alimenterre Belgique op Woensdag 27 mei 2020

Crise alimentaire, élevage industriel, OGM, permaculture, bio, agriculture urbaine… Et toi, quel est ton lien à la terre qui te nourrit ? T’es-tu déjà demandé·e d’où proviennent les aliments que tu consommes ? Qui les a cultivés ? À quel prix ? Es-tu déjà allé·e à la rencontre des personnes qui cultivent la terre, près de chez toi ou ailleurs ?

Pour cette première édition 2020, SOS Faim te propose de faire de ton lien à la terre ton sujet d’expression. Tu as jusqu’au 16 août pour nous proposer ton film sur ce thème. Portrait, documentaire, fiction, capsule pédagogique, animation, poème-vidéo… Surprends-nous par une forme et un message originaux en 5 minutes max, générique compris !

Les huit finalistes recevront un prix pour leur participation et seront diffusés au Festival Alimenterre en octobre 2020. Mais ce n’est pas tout… Un Premier prix Champ libre sera aussi remis par notre jury à l’issue de la diffusion. En jeu : une enveloppe de 2000 € pour acheter de l’équipement audiovisuel, et une expérience de terrain pour filmer un de nos projets partenaires dans un pays du Sud !

Pour participer, rendez-vous sur le site : concourschamplibre.com

champ libre concours

3 questions à Karim Oriam, responsable du concours :

Pourquoi avoir lancé cet appel ?

L'origine du projet remonte à l'an dernier. Un projet de concours similaire, mais exclusivement via smartphones, avait été lancé en République démocratique du Congo par notre antenne et nos partenaires, dans le cadre de l'édition congolaise du Festival Alimenterre. Nous avons voulu transposer ce concours audiovisuel en Belgique, dans un contexte où de plus en plus de jeunes s'expriment publiquement et s'organisent collectivement face aux enjeux du développement durable auxquels notre monde fait face. Parce que les jeunes générations sont les premières concernées par les problématiques des systèmes alimentaires, de la terre nourricière et des conséquences de l'industrialisation agroalimentaire sur l'environnement, nous avons voulu leur laisser la parole pour comprendre leur vision, leurs imaginaires, leurs inquiétudes et leurs espoirs. L'intérêt de notre projet a d'ailleurs été reconnu par la Région bruxelloise, qui a répondu favorablement à notre demande de financement dans le cadre de l'appel à projet "Education à la citoyenneté mondiale et solidaire" de Brussels International.

A quels besoins ou objectifs particuliers ces courts métrages peuvent-ils répondre ?

Nous rencontrons un réel besoin en Belgique d'informer nos concitoyens sur les enjeux locaux et globaux des systèmes agroalimentaires. Le bio, le local, la permaculture, l'agriculture urbaine sont autant de sujets d'actualité qui révèlent un intérêt croissant du grand public pour produire et consommer de manière responsable. Les jeunes qui proposeront leur film sur le sujet de leur choix répondront en cela à des objectifs d'information et de sensibilisation par un biais audiovisuel. En soi, il s'agit déjà des objectifs que s'est fixés le Festival Alimenterre depuis sa création il y a douze ans. Mais avec le concours Champ libre, nous voulons pousser plus loin le processus participatif en impliquant davantage notre public dans la création et la sélection des contenus que nous diffuserons. Le concours répond également à un enjeu propre au festival : attirer un public plus jeune à venir assister aux projections-débats et à participer aux activités du festival. Pour l'instant, la moyenne d'âge de notre public habituel dépasse généralement l'âge moyen des étudiant·e·s belges.

Avez-vous en tête un ou plusieurs courts métrages qui vous ont marqué sur la thématique alimentaire ?

Ça fait maintenant trois ans, depuis l'édition 2018, que le Festival Alimenterre accorde une place particulière au format court dans sa programmation. Nous proposons chaque année des séances "Boucles de courts-métrages" lors de notre édition bruxelloise. Un court-métrage qui m'a particulièrement marqué l'an passé : le film d'animation Plantae de Guilherme Gehr, sur les conséquences de la déforestation. Mais certaines personnes détournent aussi le format court et proposent des contenus audiovisuels en ligne au format un peu hybride. Je pense notamment à la vidéo "Agriculture en Belgique : comprendre le champ de bataille", qui a été réalisée en novembre 2019 par la jeune équipe du nouveau média digital Tout va bien. On est entre le reportage d'investigation et la capsule vidéo pédagogique, comme on en trouve de plus en plus sur des plateformes comme YouTube. Un format et un message par des jeunes qui parlent aux jeunes, et qui pourraient d'ailleurs inspirer les participants au concours Champ libre !

Classé dans

En lien