Compte Search Menu

Focus

Exposition Joel-Peter Witkin au Musée de la photographie

Joel Peter Witkin : "Courbet in Rejlanders Pool" - bannière
Et la beauté surgit de la laideur ! Visite de l’exposition, à voir jusqu’au 16 mai 2021 dans l’ancien carmel de Mont-sur-Marchienne (Charleroi)

D’accord, vous serez choqués, séduits ou carrément écœurés à la sortie de cette exposition consacrée à Joel-Peter Witkin. Dans tous les cas, les œuvres présentées vous interpelleront, elles vous ouvriront peut-être un monde tabou : celui de la difformité, de la mort, du transgenre, mais aussi peut-être vous feront-elles découvrir une nouvelle forme de beauté, celle d’images savamment mises en scène, retouchées, travaillées au moyen de diverses techniques picturales.

Joel-Peter Witkin : "Self Portrait 1995"

Joel-Peter Witkin : "Self Portrait 1995" - (c) JP Witkin / galerie Baudouin Leblon

Chez Witkin, probablement l’un des photographes les plus singuliers de notre temps, c’est ce mélange qui interpelle, qui provoque chez le visiteur une fascination dérangeante, en même temps qu’un voyeurisme affiché. Vous n’en sortirez pas indemnes mais, très probablement, ces images, qu’elles soient une mise à jour des mythes ancestraux ou, de manière beaucoup plus triviale, une rencontre avec la mort dans ce qu’elle a de plus choquant, resteront gravées dans votre esprit et vous feront peut-être réfléchir à ces univers qui coexistent et que nous avions jusque-là soigneusement ignorés.

Dans ce sens, le travail de Witkin joue le rôle de catalyseur que l’on attend de tout artiste.

Tony de Vuyst
photo de bannière : Joel-Peter Witkin : "Courbet in Rejlanders Pool" - (c) JP Witkin / galerie Baudouin Leblon


Le grand atelier de Joel-Peter Witkin

Jusqu'au dimanche 16 mai 2021

Musée de la photographie
Place des Essarts
6032 Charleroi (Mont-sur-Marchienne)

Classé dans