Compte Search Menu

Focus

Eliane Radigue, Espaces Intermédiaires - Julia Eckhardt

eliane radigue.jpg
La musicienne et curatrice Julia Eckhardt, qui dirige le laboratoire de musique contemporaine Q-O2, vient de publier le livre le plus complet à ce jour consacré à la compositrice Éliane Radigue. Pionnière de la musique électronique, elle a développé, depuis les années 1960, une musique centrée sur la vie à l’intérieur des sons.

Concept nouveau en son temps, lorsqu’elle débute dans les années 1960, il est toujours aussi peu compris de nos jours. Débutée au sein des studios qui ont vu naître la musique concrète, mais développée en marge de celle-ci, l’œuvre d’Éliane Radigue a pendant plus de cinquante ans semé les bases d’une approche radicalement nouvelle de la musique. La compositrice elle-même se défend d’avoir eu un projet théorique et affirme n’avoir commencé à réfléchir à son travail que très tardivement, lorsque d’autres, compositeurs, musiciens, journalistes, se sont mis à lui poser des questions. Plus que de la modestie, c’est le signe d’une œuvre créée de manière organique et intuitive. De la même manière que la plupart de ses pièces sont composées de manière « incrémentale », en modifiant progressivement et subtilement un flux continu, la carrière d’Eliane Radigue présente aujourd’hui une logique interne, même si cette logique ne se comprend que rétrospectivement, en examinant le trajet parcouru, et l’évolution qui a mené la compositrice de ses premières pièces à bases de feedback jusqu’à son travail actuel avec des instrumentistes.

L’influence d’Eliane Radigue est aujourd’hui enfin reconnue pour sa contribution majeure à l’évolution de la musique contemporaine. Son apport principal est d’avoir élaboré une musique basée sur l’écoute, sur une attention sur ce qui se passe à l’intérieur des sons, sur « ce qu’ils ont à nous dire », et non sur les relations entre les notes.

Eliane radigue

Concept nouveau en son temps, lorsqu’elle débute dans les années 1960, il est toujours aussi peu compris de nos jours. Débutée au sein des studios qui ont vu naître la musique concrète, mais développée en marge de celle-ci, l’œuvre d’Éliane Radigue a pendant plus de cinquante ans semé les bases d’une approche radicalement nouvelle de la musique. La compositrice elle-même se défend d’avoir eu un projet théorique et affirme n’avoir commencé à réfléchir à son travail que très tardivement, lorsque d’autres, compositeurs, musiciens, journalistes, se sont mis à lui poser des questions. Plus que de la modestie, c’est le signe d’une œuvre créée de manière organique et intuitive. De la même manière que la plupart de ses pièces sont composées de manière « incrémentale », en modifiant progressivement et subtilement un flux continu, la carrière d’Éliane Radigue présente aujourd’hui une logique interne, même si cette logique ne se comprend que rétrospectivement, en examinant le trajet parcouru, et l’évolution qui a mené la compositrice de ses premières pièces à bases de feedback jusqu’à son travail actuel avec des instrumentistes.

Eliane Radigue

Le livre de Julia Eckhardt retrace ce chemin, à travers une série de conversations avec Éliane Radigue qui abordent les concepts importants de sa musique : sa constitution dans la durée, la lenteur, son utilisation pionnière des technologies électroniques, son intérêt pour la spiritualité et notamment pour le bouddhisme tibétain, et surtout sa fascination pour les « transitions », les « espaces intermédiaires » à l’intérieur du son. Associé à ses méthodes de travail et de transmission, c’est un des aspects révolutionnaires de la musique d’Éliane Radigue, qui, tout en se voyant comme inscrite dans l’histoire de la musique classique, s’écarte radicalement des approches mélodiques et harmoniques traditionnelles pour chercher ailleurs, dans le son lui-même, le sujet de la musique.

Eliane Radigue

L'ouvrage, publié à la fois en français et en anglais, comporte également un catalogue complet des œuvres de la compositrice. Il met en lumière le travail d’une créatrice qui si elle ne se dit pas féministe, est l’exemple d’une femme indépendante qui a suivi un chemin personnel dont l’impact est aujourd’hui reconnu et auquel cet ouvrage rend enfin hommage.

Benoit Deuxant

image de bannière extraite de la vidéo "A Portrait of Eliane Radigue (2009)",
produite par Austrian IMA (Institute for Media Archeology).


ER_coverbeeld.jpg

Le livre (bilingue français / anglais) est disponible au prix de 20 € sur le site de Q-O2