Compte Search Menu

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant d’améliorer le contenu de notre site, la réalisation de statistiques de visites, le choix de vos préférences et/ou la gestion de votre compte utilisateur. En savoir plus

Accepter
Focus

Coup de Coeur | Totale Eclipse, super claque…

guirlande.png
Avec la performance des sœurs h et Maxime Bodson, elle arrive, l’éclipse. Elle sera totale. Ce n’est pas l’effondrement qui vient, ni l’apocalypse inévitable. Ce n’est pas juste la sixième extinction. C’est la dernière chance avant l’irrémédiable. Il s’agit de la saisir, ne pas la louper. Comment s’y prendre, comment savoir ?

A quoi reconnaitra-t-on l’éclipse, la bonne, la totale ? Mais ça suffit d’attendre, de se donner du temps. Elle est là, ça a commencé. Tout va s’embrumer, s’occulter, comme lors d’une éclipse lunaire ou solaire. La nature retient son souffle. La planète est comme sortie de son cours ordinaire. Tout redevient possible. Quand l’éclipse sera terminée, le changement de décors devra avoir eu lieu. Radicalement. Tous les cadres devront avoir été revus et corrigés, déplacés, redéfinis, réincorporés, pour d’autres corps. Ils devront montrer d’autres choses, d’autres horizons, d’autres désirs. Par où commencer ? Des décennies que les adultes procrastinent. Allez, zou. Du balais. Par où commencer ? La question ne se pose plus.

cadre bébé.png

Ca a démarré avec les jeunes qui descendent en rue. La jeunesse. Ca n’a pas encore suffit. Alors j’ai vu au Delta, à Namur, le 4 mars, 20 heures, une gamine donner un coup de pied dans le panier de crabes, prendre les choses en mains, énergiquement. Et que ça saute. C’est au cœur de l’éducation et du dressage des genres qu’il faut intervenir, décloisonner, changer les automatismes du récit de la vie. Ouvrir d’autres perspectives. De la peau de poupon au parchemin fripé, rester plastiques, souples, légers, toujours en train d’apprendre et découvrir. Filer entre les mailles, générations enchevêtrées pour inventer un mode d’existence inclusif ! Super-Gamine fait valser les codes, les routines, les assignations, allègrement. Au son d’une musique à certains moments enveloppante, gestative, et à d’autres hypnotique et frondeuse, accoucheuse, libératrice. Pas encore assez. Super-Gamine y ajoute un peu de cacophonie, coups de baguettes, larsen, guitar-hero à réveiller les morts. Elle galvanise les référentiels. Ils tremblent, tombent comme des mouches, s’enfuient.

et on brillera.png

Hop, on se retrouve un peu à poils. Les murs de la maison sont de plus en plus fluides, animés, écrans matriciels. Y défilent le passé, la mémoire, les vestiges d’intérieurs figés, les visions d’ailleurs désirés. Le dialogue entre ici et là-bas est à nouveau ouvert. Librement. Vierge. Le signal est donné du recommencement. Tout peut changer, ça y est. L’éclipse et son atmosphère surnaturelle électrisent les âmes. Quand elle sera passée, paysages intérieures et paysages extérieurs devront avoir inventé de nouveaux métabolismes. Pluriels. A faire proliférer. Affectifs, politiques, économiques, esthétiques, multi-espèces… Besoin de voir pour y croire ? Venez au PointCulture, à Bruxelles, le 11 et 12 mai à 20h…

routine.png

Pierre Hemptinne

Classé dans

En lien