Compte Menu

Pierre Bastien

Insolutherie, Dispositif mécanisé, Meccanium

publié le par Marie-Emily Nolens

Pierre Bastien (1953, Paris) est un musicien, compositeur, interprète et concepteur de machines musicales en tous genres. Plus connu pour ses instruments en Meccano (un jeu de construction composé de lames métalliques perforées, de vis, d’écrous, […]

Pierre Bastien

Pierre Bastien (1953, Paris) est un musicien, compositeur, interprète et concepteur de machines musicales en tous genres. Plus connu pour ses instruments en Meccano (un jeu de construction composé de lames métalliques perforées, de vis, d’écrous, d’engrenages, etc.), il est le créateur de plus de 200 machines musicales construites avec des matériaux divers et variés. Pierre Bastien est un créateur passionnant et passionné, expérimentateur aux multiples facettes qui a su créer au fil de ses projets solos et ses collaborations, une œuvre et un univers musical captivant.

C’est en 1976 qu’il construit sa première machine musicale. Il remplace alors un musicien absent lors de « la nuit des solos », organisée à Paris par Jacques Berrocal ; afin de biaiser l’idée du solo, il se construit un instrument lui permettant de dialoguer musicalement, tout en étant seul sur scène. Ce sera le début d’une longue série…

« Très tôt, je me suis aperçu que j’étais incapable de diriger des musiciens […] Je me suis aperçu assez tôt de cette incapacité, et c’est donc presque naturellement que je me suis tourné vers les machines. » *

Grand amateur des musiques du monde entier, il collecte au fil des ans des instruments traditionnels (Balafon, koto, sanza, etc.) avec lesquels il va construire l’orchestre mécanique Mecanium (orchestre existant depuis 1977) où les instruments sont joués par des « automates » construits en Meccano, activés par des petits moteurs électriques. Par la suite, il fait évoluer ses recherches sonores vers le tourne-disque avec son projet Phonologie portative (1996) ; un ensemble de tourne-disques « préparés » (disques rayés intentionnellement, platines modifiées afin de créer des sauts, etc.) créent une polyrythmie envoûtante sur base de ces boucles musicales.

Avec son projet Mécanologie (1997), Pierre Bastien se tourne ensuite vers des objets usuels de la vie quotidienne (paire de ciseaux, brosses à dents, peigne, etc.) mis en mouvement et en musique par des petites machines construites en Meccano (Ex. 2 brosses à dents viennent frotter sur un dentier en créant deux rythmiques différentes mais synchronisées, grâce à un ensemble de roues et engrenages). En constante évolution, il s’oriente ultérieurement vers d’autres matériaux, comme le papier calque et des souffleries, utilisés entre autre pour son œuvre Paper organs (2000).

On retrouve dans la musique de Pierre Bastien des influences multiples, tant du côté du jazz que des musiques traditionnelles du monde entier. Il accompagne généralement les rythmiques et mélodies de ses machines par des improvisations avec ses instruments de prédilection, comme la trompette ou la contrebasse.

Pierre Bastien a collaboré tout au long de sa carrière avec de nombreux musiciens, dont Pascal Comelade, Jacques Berrocal, Robert Wyatt, Klimperei, …

Tatiana Vanhelmont

 

* Interview de Pierre Bastien par Vincent Laufer dans le n° 7 de Bon appétit, messieurs ! paru en février 2004. Consultable sur http://www.pierrebastien.com/fr/bon-appetit-messieurs.php

 

Extrait d’une vidéo d’un concert à Londres :

 

> RETOURNER À LA PAGE 'PORTRAITS & INTERVIEWS'

> RETOURNER À LA THÉMATIQUE 'INSOLUTHERIE'

Classé dans