Compte Menu

Le Southbank Undercroft et le skate féminin

femmes, ville, urbanisme, féminisme, Londres, URBN, URBNportraits, Skate, Jenna Selby, SouthbankPlus

publié le par Roxana Cernicky

Carolyne Dynibil photographiée par Jenna Selby devant le Southbank
Enquête sur la face cachée du célèbre Southbank Centre: sa convoitée voûte souterraine.

Le Southbank Centre constitue un lieu culturel réputé à Londres. Effectivement l’ensemble des salles de concert et lieux d’exposition - ainsi que des restaurants, cafés et magasins - de ce complexe architectural situé sur la rive sud de la Tamise attire tous les jours de nombreux passionnés d’art. Néanmoins, il y a une face cachée du Southbank Centre qui est sa voûte souterraine. Depuis la construction du SBC cet espace représente un cas de spéculation infructueuse quant à son usage final. À quoi sert-il ? « Nobody knows », répond Iain Borden, historien d’architecture.

Cependant, divers groupes urbains ont trouvé comment faire un usage positif de ce lieu apparemment inutile. Depuis quarante ans ce site est investi par la communauté locale et internationale du skateboard. À cela s’ajoute la présence de multiples autres disciplines urbaines comme le graffiti, le BMX, le parkour et des musiciens, écrivant ainsi l’histoire de l’ « Undercroft ». Par son atmosphère vivante et populaire il attire aussi les touristes du monde entier.

Cet épicentre de la scène skate britannique a été menacé de destruction entre 2013 et 2014, les autorités municipales proposant d'y aménager une zone commerciale en-dessous des voûtes. Après le lancement de la campagne Long Live Southbank plus de 30.000 objections individuelles contre cette conversion architecturale ont été récoltées. Enfin, en septembre 2014 la plateforme LLSB a signé un contrat avec la direction du Southbank Centre garantissant la survie à long terme de cet espace créatif et communautaire.

Malgré sa diversité sociale, la plupart des utilisateurs du SB sont masculins. Alors que le nombre de skateuses ne cesse d’augmenter, on y voit principalement "des mecs". Après tout le skate "n’est pas une discipline destinée aux Barbies". Les filles qui le pratiquent sont fortement dévouées à la cause et aucune des skateuses londoniennes n’a donc manqué de skater au Southbank un jour dans son parcours. Faire du skate ça veut dire faire partie d’une communauté qui s’articule autour d’un lieu central, d'une base. Le SB est le lieu que tous les skateurs londoniens ont en commun et tous ont une histoire à raconter autour de ce lieu.

La photographe, réalisatrice et skateuse Jenna Selby elle aussi a ses propres histoires sur le SB Undercroft. Elle fréquente ce souterrain depuis les années 1990. Dans sa vidéo Step Into a World  elle présente ses captations de plusieurs décennies de skate féminin et l’ambiance générale du SB rassemblé en un montage d’une minute.


En 2009 Jenna réalise As If, And What?, le premier film de skate européen qui présente un historique des  skateuses de haut niveau  et d’autres qui ont contribué au développement de la scène féminine en Angleterre. Puis en 2015 Days Like These donne une  visibilité aux talents du Royaume-Uni et d’Irlande. On y découvre également les parcours de certaines légendes locales.

Qui sait, peut-être dans quelques années  Jenna continuera à  produire des films sans que le rapport des femmes et du skateboard ne soit un prétexte à débat…



Roxana Černický

- photo du haut: Caroline Dynibil photographiée devant le Southbank par Jenna Selby - source

Classé dans