Compte Menu

Carnaval: les bêtes noires de l'Église italienne

A Winter's Tale - (c) Mattia Vacca
Le carnaval en Italie a longtemps été la bête noire de l’Église qui a cherché à en interdire tous les aspects soupçonnés d’être des survivance de rituels païens, ou d’encourager des débordements peu catholiques.

C’est pourquoi, comme l’explique Alèssi Dell’Umbria dans son excellent ouvrage Tarantella! Possession et dépossession dans l'ex-royaume de Naples, les carnavals les plus intéressants sont à trouver loin des villes, dans des communautés isolées, comme dans le village de Schignano, lové entre les forêts du lac de Côme et les pâturages des Alpes. Le photographe Mattia Vacca y a passé trois ans pour se faire accepter des habitants, et être autorisé à documenter leur carnaval exceptionnel. Il en a tiré un livre intitulé A Winter's Tale, qui est un regard privilégié sur ce rituel surprenant, raconté de l’intérieur par les participants eux-mêmes.


Benoit Deuxant

photo: (c) Mattia Vacca


Alèssi dell'Umbria - Tarantella
Alessi dell'Umbria: Possession et dépossession dans l'ex-Royaume de Naples
(éditions L’œil d'or)

Mattia Vacca - A Winter's Tale
site du photographe Mattia Vacca