Compte Search Menu

Révolution rap, une histoire Africaine ?

du 09/10 au 31/10 - PointCulture Bruxelles

Révolution Rap.png

publié le

Un avant-goût du Festival Africa is/in the future

Né dans le Bronx, le rap a pris ses quartiers aux quatre coins de l’Afrique depuis des décennies. Réapproprié par les artistes du continent, il est devenu un outil majeur de conscientisation.

De Dakar à Johannesburg, de Ouagadougou à Nairobi en passant par Casablanca et Kinshasa, les rappeurs et les rappeuses sont les « haut-parleurs » de ce que beaucoup pensent tout bas. Depuis plus de trente ans, ils accompagnent les changements politiques et sociaux africains.
Qui sont ces hommes et ces femmes ? Comment s’exprime ce rap sur le continent ? Quelle est leur place dans les rapports politiques ? Quels sont leur liens avec l’Europe ? Quels sont les risques de chanter les mots, micro en main ? Le rap est-il africain ?

A partir de témoignages d’artistes, l’exposition « Révolution Rap, une histoire africaine ? » révèle l’existence d’un mouvement qui dépasse la simple culture de masse.


Une exposition réalisée par Coopération Education Culture (CEC) en partenariat avec Africalia et le festival Congolisation soutenu par la Coopération Belge au Développement, Wallonie-Bruxelles-International et la Fédération Wallonie-Bruxelles

Avec les participation notamment de Smockey, Badi, Pitcho, Abou Mehdi, Cheikh MC, Elom20ce, Fou Malade, Joy, Killa Ace, Koba Building, Manou Gallo, Marie Daulne, Martial Pa'Nucci, Moonaya, Nash, L7a9d, Olivier Cachin, Stoggie T aka Tumi, Abdoulaye Niang, Alain Lapiower, Valsero ...



PointCulture s’associe aux Halles de Schaerbeek pour vous proposer deux expositions militantes.

Révolution Rap, une histoire africaine est une exposition ludique au dispositif interactif qui creuse les origines africaines du Rap sur base d’interviews réalisées par des équipes locales.

A partir du 6 octobre, les Halles de Schaerbeek célébreront la Grande musique noire à hauteur de son rayonnement mondial avec Great Black Music. Le concepteur de l’exposition répond à nos questions dans le magazine et se livre sur le cheminement aussi mental que géographique pour la constitution de cet hommage rétrospectif.


Vernissage

18h30 Ouverture

19h30 Projection du documentaire Du piment sur les lèvres de la réalisatrice Laurène Lepeytre.
En présence de la réalisatrice et du rappeur
Général Valsero

Sur réservation !

"Ils ont moins de vingt ans, mais sont gouvernés par des vieux. La gérontocratie sclérosée du Cameroun étouffe la jeunesse et l’a depuis bien longtemps exclue du système. Un artiste hautement subversif a endossé le rôle de porte-parole de ces jeunes. Valsero rappe le mécontentement social et en pimente ses textes sans modération depuis plusieurs années. À travers le portrait de cet Indigné, ce film questionne la notion d’engagement. Jusqu’à quel prix l’être humain est-il prêt à se battre ? La révolte est-elle un moyen de prouver son existence ? Ce film musical donne de la voix à ceux qui osent provoquer le changement. "

20h30 Rencontre Politisation de la parole : du rap ludique au rap engagé
Avec Laurène Lepeytre et Général Valsero

Laurène Lepeytre, ancienne rédactrice en chef de l’Œil de l’Exilé (devenu l’Œil de la MDJ), Laurène Lepeytre est depuis 2009 documentariste indépendante. Dans ses films, elle dépeint les sociétés évoquant l’exil, les religions, les hommes, la place des femmes, leurs combats. Son objectif, souvent tourné vers l’Afrique, laisse la parole à ses personnages et s’efface afin de laisser apparaître d’autres réalités. Lors d’un voyage au Cameroun en 2012, Laurène fait la connaissance du rappeur Valsero qui lutte pour la jeunesse et rappe ses difficultés en tant qu’artiste engagé au Cameroun tout en évitant la censure.

Laurène.jpg

Gaston Abe, alias Valsero, surnommé « le général » par ses fans, est un artiste auteur-compositeur-interprète camerounais originaire du Cameroun. Né à yaoundé le 12 septembre 1975, il est le 7e de 11 enfant d’un père fonctionnaire et d’une mère femme au foyer.

C’est à partir des années 90 qu'il commence à s'intéresser au rap US (Africa Baambata, RUN DMC, Public Enemy, NWA).

Des études et un diplôme de technicien obtenu en 2000, c'est la recherche d'un emploi qui lui fait comprendre la réalité de son pays : Révolté par l'inaction du gouvernement et l'immense corruption qui gangrène le pays, il devient  artiste rappeur engagé.


21h Showcase ONHA
Aramahnon Clément, un nom qui en dit long sur le multiculturalisme qui habite ce jeune talent belge, inspiré autant par l'effervescence des cités que la chaleur de ses terres ivoiriennes d'origine. Une dualité retrouvée au cœur de sa musique, immergée dans une certaine culture hip-hop à la Kendrick Lamar et mâtinée d'influences diverses, reflets d'une curiosité infatigable. Après avoir foulé plusieurs scènes du Plat Pays, ONHA est fin prêt à prendre son envol. Et le décollage est imminent !




Pour préserver votre santé et celles de nos équipes, les conditions d'accueil et de visites sont adaptées, respectant les normes sanitaires :

  • Masque obligatoire à partir de 12 ans
  • Gel hydroalcoolique sur place
  • Pas de vestiaire
  • Jauge réduite

***Annulation possible si restrictions de mesures liées au COVID

Où et quand

Partenaires

En lien