Compte Menu

La ville habitable... Quelle transition pour l'urbanisme ?

le 28/10 de 14h30 à 18h00 au PointCulture Liège

Liège (reflet)
© Roxana Černický

Même si les jardins de Babylone sont parfois invoqués, c'est l'École de Chicago, au début du XXe siècle qui est réputée être à l'origine du premier courant d'écologie urbaine postulant une interdépendance entre le citadin et son environnement urbain et le rapprochement des enjeux écologiques à la vie en ville. Il défend la promotion d'un mode de vie soutenable en zone urbaine : transport, urbanisme, habitat, lutte contre la pollution, démocratie et économie locale. L’idée n’est donc pas nouvelle et pourtant le bien-être en ville reste une des grandes questions de la société moderne.

De 14h30 à 17h, discussion menée par Caroline Saal (Etopia) avec :

  • Mathilde Collin, fondatrice et administratrice de l’asbl UrbAgora, association qui promeut le débat sur les questions urbaines et soutient une vision de la ville répondant de manière intégrée aux enjeux sociaux, environnementaux et démocratiques.

    En partant d’exemples concrets de travaux menés par l’association et qui sont au cœur de la problématique des rapports entre citadins et environnement urbain - la mobilité et le maillage vert - elle évoquera la nécessité d’élaborer des politiques urbaines cohérentes à une échelle supracommunale et dans un cadre institutionnel démocratique.
  • Jean-Marie Halleux, professeur à l'ULiège en géographie urbaine, géographie économique et développement territorial, nous parlera de la réhabilitation du concept d’aménagement du territoire et ses impacts sur les différentes dimensions de la vie sociale. Il se penchera précisément sur l’organisation et les problématiques de la mobilité en mettant en parallèle le cas de nos villes et l’urbanisation dans certains pays du Sud.

  • Jacques Teller, professeur à l’ULiège, coordinateur du Master de spécialisation en urbanisme et aménagement du territoire, qui abordera la question de la transition urbaine dans les quartiers en difficulté, en évoquant le passage d’un urbanisme stratégique, de type master plan, à un urbanisme tactique, construit par les habitants.
À 17h, finissage de l'exposition "Les Parisculteurs" proposée par La Maison de l’Urbanité.

Aéroponie, aquaponie, hydroponie, permaculture, vergers, champignonnières, cultures en bacs ou en pleine terre, murs comestibles, toits végétaux, plantes grimpantes et descendantes, voici les projets lauréats de l’appel à projets Parisculteurs.
L’exposition permet de découvrir les 33 projets lauréats qui verront le jour sur les sites parisiens appartenant soit à la Ville de Paris, soit à ses partenaires premiers signataires de la charte « Objectif 100 hectares ».
Portés par des équipes pluridisciplinaires composées de jardiniers, agriculteurs, paysagistes, entrepreneurs, startuppers, acteurs de l’économie sociale et solidaire, concepteurs, et architectes, ces projets sont des réponses concrètes aux défis écologiques, économiques et alimentaires que doivent aujourd’hui relever les villes et les métropoles.

parisculteurs parisculteurs 2 parisculteurs 3






Voir aussi, en matinée et sur la même thématique, l'atelier Box City par Aria Ann.