Compte Menu

Krautrock | Miam des Médias (sur Radio Campus Bruxelles 92.1)

le 13/02 de 19h30 à 21h30 - Radio Campus - FM 92.1

Krautrock | Miam des Médias (sur Radio Campus Bruxelles 92.1)
⚠ CETTE PAGE ANNONCE UNE ÉMISSION RADIO ET NON UN ÉVÉNEMENT ORGANISÉ DANS UN LIEU PHYSIQUE ⚠ Cette émission Miam des Médias est dédiée au krautrock.

Le krautrock est un sous-genre musical apparu à la fin des années 1960/1970 dans une Allemagne (alors fédérale) en pleine guerre froide ! A la charnière du rock psychédélique, du free jazz, de la musique contemporaine et des scènes électroniques émergentes, le « kraut » et ses mélodies sans chronos demeure - bien que méconnu du grand public - l’un des viviers sonores les plus recherchés des mélomanes curieux d’aujourd’hui !

Durant toute la décennie 1970, l’Allemagne est un pays coupé en deux, entre celle de l’Ouest (RFA) et celle, situé de l’autre côté du rideau de fer (RDA), communiste. Pour la génération née durant la guerre et grandie dans le miracle économique (Ouest) allemand des années 50-60, cette période est surtout celle de la rupture générationnelle, entre un passé nazi tenu en horreur, et un futur hypothéqué par le spectre d’un conflit nucléaire imminent. Bien que peu « visibles » sur le plan international, une myriade de groupes germains, vaguement affiliés à la scène progressive vont inventer un idiome musical composite aux frontières du rock psychédélique, du free jazz, des musiques électroniques émergentes et des courants contemporains de type minimaliste et répétitif.

Au départ néologisme un peu dédaigneux donné par la presse musicale britannique à un épiphénomène continental, le terme krautrock a été récupéré par les tenants de cette scène incestueuse, prompte à clamer son originalité radicale et son indépendance vis-à-vis de l’omnipotence « anglo-saxonne » en matière de rock. Liés aux expressions artistiques les plus avant-gardistes (à gauche sur l’échiquier politique), ces musiciens ont privilégié un mode de fonctionnement interne de type communautaire, là où la starification est la norme.

Bien que peu reconnu à l’extérieur des frontières, ce sous-genre, très porté sur les expérimentations les plus variées, se sert de l’improvisation comme mode de composition et de la répétitivité comme caractéristique rythmique essentielle. Le krautrock a contribué à généraliser l’utilisation du synthétiseur et les disques emblématiques du genre portent, dans leurs structures sonores multicouches, la signature d’un long travail de studio.

Confidentiel à son époque, le krautrock est depuis devenu une marotte obsessionnelle pour bon nombres de musiciens et de courants musicaux majeurs, du post-punk au post-rock, de l’electro à la pop, de Bowie à Portishead, et continue de susciter des vocations musicales nombreuses et surprenantes…


(Yannick Hustache)


Une sélection musicale programmée et commentée par Yannick Hustache.



Où et quand

  • le 13/02 de 19h30 à 21h30 - Radio Campus - FM 92.1

Partenaires