Compte Menu

J’habite une ville fantôme…

04/10 > 30/11 les mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi de 12h00 à 18h00 au PointCulture Louvain-la-Neuve

vandegraaf
Exposition de Bruno Vande Graaf | Vernissage le jeudi 5/10, à 18h.

Une maison, un commerce, une rue, un quartier… déserts.
A qui la faute ?
La crise économique, nos changements d’habitudes, de manières de consommer…
Je n’en sais trop rien.
Il s’en dégage néanmoins une certaine beauté mélancolique.
Errances du silence…
Témoignages, souvenirs, traces, joies et peines…
Résumé de vies passées.
Cette « poétique des ruines » conduit à un développement de l’imaginaire.

Espaces inutiles et sans propriétés.

Malgré cet abandon, ceux-ci sont chargés d’histoire.
Inhabités, désertés, ce vide est peut-être porteur d’une grande force.
Ce vide symboliserait le plein du passé.

L’architecture de ces espaces, même abandonnée et en ruine évoque le souvenir de l’histoire passée, mais néanmoins apparaît comme nécessaire pour réfléchir à la société actuelle et future, d’imaginer toutes les possibilités de transformations envisageables dans ces lieux.

Le temps y est comme suspendu, dans l’attente qu’une nouvelle activité reprenne.


BIO

Bruno Vande Graaf débute essentiellement son travail artistique dans le milieu de la gravure. A partir de 2010, il travaille par série et ses œuvres se concentrent davantage sur un travail de mémoire et de souvenir à travers des photos anonymes qu'il trouve sur internet et retravaille à l’acrylique. La série « A vendre » qu'il commence en 2013, et sur laquelle il travaille encore actuellement, à travers la photo,  le collage et la peinture, traite de la  problématique de la disparition de petits commerces, de zones industrielles oubliées, de villes et villages devenus fantômes. Ce sont ces œuvres que nous pouvons observer dans le cadre de l'exposition "J'habite une ville fantôme...".