Compte Menu

Éloïse Decazes / Eric Chenaux (Fr/Ca)

le 23/02 de 20h30 à 22h00 - PointCulture Charleroi

decazeschenaux

Cet évènement est terminé !

Trouver d’autres évènements en cours

« C’est à une sorte de mariage hypnotique entre le très ancien et le parfaitement moderne que l’on assiste, le fantastique médiéval et le plus beau psychédélisme » Chronic'art
En 2012, Eloïse Decazes (chanteuse, membre du groupe Arlt) et Eric Chenaux (guitariste, auteur de plusieurs albums sur le label canadien Constellation Records) ont sorti un album inclassable sur le label belge Okraïna. Des reprises étonnantes de chansons moyenâgeuses (mais aussi une reprise de Areski) qui laissaient sans voix. Puis plus rien. Ou plutôt beaucoup de choses pour chacun d'entre-eux. Quelques années plus tard, le duo réitère cette gageure de rendre contemporaines des ballades traditionnelles écrites il y a plusieurs siècles. Cela donne l'album La Bride (paru en avril 2017 sur le label Three:Four Records ) . Un recueil de chansons dont l'interprétation est à la fois intimiste, fragile et inouïe. Elles nous hantent à ce point que l'on n'a de cesse d'y replonger pour y déceler les mystères.


  • Eloïse Decazes : voix
  • Eric Chenaux : guitare, voix
https://okrainarecords.bandcamp.com/album/loise-decazes-eric-chenaux
https://wearethreefour.bandcamp.com/album/la-bride

Ce qu'en dit la presse :

« La Bride aborde la musique folklorique avec un regard neuf, à la lumière d'une culture musicale contemporaine. » France Culture

« ...Attention, il ne s’agit pas là d’un disque de folklore de nos régions, tristement destiné à prendre la poussière dans un petit musée d’ethnomusicologie. Mais de chansons en quelque sorte “rock”, éternellement modernes, qui parlent d’amour, d’adolescence, de manque, de mort, de regret, de feu et de chevaux. Des chansons de tous les jours (“ce répertoire qu’on chantait en travaillant, dans les champs, dans les cuisines”, dit Eloïse), qui ont passé les siècles. Des chansons anciennes, sur une musique vivante, mouvante, à base de guitares que l’alchimiste Chenaux et ses pédales d’effets transmute en vielles à roues, en trompes, en souvenirs du Velvet Underground, en brumes et en fluides épais : inouï. » Stéphane Deschamps, Les Inrockuptibles, mai 2017

"La Bride, the second collaboration between Chenaux and French singer Eloïse Decazes (half of the Velvet Underground-ish chanson duo Arlt), might appear the most straightforward or chaste, a reinvention of traditional French balladry that floats on an air of melancholic minstrelsy and Pentangle charm, whether on the chivalrous pan-Celtic reel of “Dedans La Ville De Plaisantement” or the symbolically obscure but tragic “Le Flambeau D’Amour”. But Chenaux’s guitars bend and warp, sliding, detuning and droning throughout, while Decazes continues to “deroot” vocal traditions, as icily detached as Chenaux’s wah-wah, wobble and fractures are dispassionate in their accompaniment to these songs of unlucky deaths, romantic misfortune and violence."  The Wire


Où et quand

Classé dans