Compte Menu

Médiation culturelle

La charte de PointCulture.
  1. PointCulture considère la médiation culturelle comme une triangulation  entre trois pôles actifs : les publics, le personnel de l’association et ses partenaires, les objets qui font partie de l’objet de médiation (matériels ou non).

  2. PointCulture considère la Culture comme plurielle, multidimensionnelle, transversale et transdisciplinaire. Elle constitue le ciment des rapports humains  dans une perspective de renforcement du débat et de la critique, véritables fondements d’une vie en société.

  3. PointCulture tente de répondre à un besoin de médiation culturelle plus structuré, pouvant agir en profondeur sur les pratiques culturelles sur le long terme.

  4. Dans cet esprit, PointCulture considère la médiation culturelle comme une action créatrice de liens entre des œuvres et des publics dans le souci que ces relations aux œuvres soient productrices de sens au niveau des individus et /ou des collectivités. Et ce, sans exercer une autorité au niveau de la transmission des valeurs, mais bien dans le désir de susciter des expériences ouvertes.

  5. La programmation de PointCulture est orientée vers le public et est considérée comme une somme d’outils de développement social ;  ces outils sont conçus pour être appropriés par tous, sans discrimination aucune. Dans ce sens, la diversité culturelle est conçue comme une alter culturalité et se base sur la notion de Confiance en l’autre.

  6. Dans cet esprit, PointCulture  inscrit ses activités selon les quatre axes suivants:
    • l’information et le conseil sur l’offre culturelle ;
    • la diffusion et la promotion culturelle ;
    • l’éducation et la médiation culturelle ;
    • la valorisation de son patrimoine sonore et audiovisuel.

  7. À cette fin, PointCulture veille à travailler en étroite synergie avec les opérateurs culturels reconnus par la Fédération Wallonie-Bruxelles actifs dans le domaine de la création et de la diffusion culturelle (centres culturels, bibliothèques, festivals, lieux de diffusion, théâtres, salles de cinéma art et essai, ateliers de production, opérateurs de promotion et de diffusion artistique, espaces de création, musées, centres d’art, centres d’expression et de créativité, médiathèques spécialisées, …).

  8. PointCulture vise donc à ce que chacun participe à la vie culturelle de la Cité et ainsi contribue à la construction de la démocratie en contribuant au développement de  l’intelligence territoriale collective.

  9. PointCulture s'engage à soutenir la multiplicité des formes artistiques et à inscrire ses activités dans une démarche interculturelle. Dans une perspective de participation et de sensibilisation des publics, elle s'engage à toucher une diversité de publics au travers d'activités spécifiques ou d'opérations culturelles innovantes.

  10. PointCulture défend la position selon laquelle une véritable médiation culturelle a besoin de temps pour s’installer et créer un vrai climat de confiance mutuelle avec les publics, elle vise donc à développer ses partenariats dans la durée et à capitaliser ses expériences.

  11. Le mode d’action de PointCulture vise à accueillir la compétence culturelle de chacun, dans sa totalité et à partager les expériences culturelles. Il est à la fois accompagnement et tissage d’un réseau dense de créations culturelles individuelles et collectives.

  12. La médiation culturelle, dès lors, recouvre partiellement les champs d’action de l’éducation permanente et de l’éducation aux esthétiques artistiques. Elle consistera précisément à travailler selon des thématiques permettant un approfondissement sur plusieurs saisons, en lien avec des problématiques sociales liées à l’évolution de la vie en société et questionnant son devenir démocratique. Dans ce cadre, des opérateurs œuvrant dans le domaine de l’éducation permanente travaillent en synergie avec PointCulture.
  13. Face à ces défis lancés au secteur culturel public ces actions doivent trouver une cohérence via la création de lieux de vie, d’espaces culturels d’un nouveau type dédié à la médiation culturelle  où les opérateurs, le « grand public » ainsi que des publics spécifiques puissent converger et partager leurs expériences en  matière de pratiques culturelles.

C’est le projet de PointCulture avec ses équipes, ses partenaires, son agora du sensible, ses plateaux média, ses collections.